La BEI accompagne l’industrie automobile marocaine

La BEI accompagne l’industrie automobile marocaine

Signature d’une déclaration d’intention avec l’Amica

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé, mercredi dernier à Casablanca, une déclaration d’intention avec l’Association marocaine pour l’industrie et la construction de l’automobile (AMICA).

Signée en marge de la célébration de la fête de l’Europe par la responsable à la BEI des activités du secteur bancaire au sein des pays voisins partenaires de l’UE, Marion Hoenicke, et le directeur général de l’Amica Abdelaziz Meftah, cette déclaration vise à impulser une dynamique de coopération qui permettra à des partenaires privés et institutionnels de s’associer à cette initiative dans le secteur clef que représente l’industrie automobile pour l’économie marocaine.

Avec ce nouvel accord, la BEI réaffirme son soutien aux entreprises marocaines afin de leur donner les moyens de se développer au Maroc comme à l’international, tout en offrant de nouvelles opportunités d’emploi. Partenaire stratégique du Maroc depuis 30 ans, cette banque a consacré depuis 2007 près de 5 milliards d’euros d’investissements à la mise en œuvre de nouveaux projets dans des secteurs clés de l’économie marocaine tels que le secteur privé et le soutien aux entreprises, le transport urbain, l’énergie, l’eau et l’assainissement et l’éducation des jeunes.

«A travers le financement de ces projets, nous visons à contribuer à l’amélioration de la vie quotidienne des Marocains et à soutenir la croissance économique», a dit, à cette occasion, la représentante de la BEI au Maroc Anna Barone.

Le secteur industriel, qui enregistre une forte croissance au cours de la décennie passée, offre un potentiel pour le développement et la valorisation des chaînes de valeur, a-t-elle souligné, ajoutant que la BEI accompagne cette croissance à travers des partenariats stratégiques à forte valeur ajoutée. Le Maroc est le 2ème plus important bénéficiaire des financements de la BEI parmi les pays voisins du sud de l’Europe, avec 25% des investissements totaux de la banque dans la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *