La locale ou l’importée?

La locale ou l’importée?

Lancée il y a tout juste quelques jours, la Dacia Logan est une voiture relativement abordable pour espérer faire l’unanimité autour d’elle. Sauf qu’elle intervient dans un segment où la Fiat Siena avait déjà fait ses preuves durant près d’une décennie. D’où l’hypothèse non exclue -voire même assez probable- qu’un bon nombre d’acheteurs aient matière à hésiter entre ces deux véhicules. Ceci étant, les deux berlines pourraient se refuser l’idée d’une rivalité directe. Et pour cause, l’une est montée à la Somaca, tandis que l’autre est désormais importée du Brésil. Mais surtout, le positionnement tarifaire est différent d’un modèle à l’autre, bien que gravitant autour des 100.000 DH. En effet, la Siena devient accessible à partir de 111.500 DH TTC, tandis la Logan, elle, démarre  à 72.200 DH pour plafonner à 96.200 DH. Du coup, il paraît plus opportun de comparer le milieu de gamme de la Logan l’“Ambiance”, à la version d’attaque de la Fiat (la finition “Active”). Mais avant de les faire «confronter» sur la route, petit tour du propriétaire dans les deux jardins…

Esthétique : une question de goût
Avec sa ligne moderne, inspirant autant la robustesse qu’une certaine sobriété élégante, la Logan est aussi un véhicule dont les designers ont dû respecter un impératif de conception à savoir un coût de fabrication contenu. Le résultat est loin d’être banal et la nouvelle Dacia est assez réussie extérieurement. Il n’y a qu’à voir ses phares anguleux, sa calandre en V et ses surfaces nervurées… Que de détails qui font un joli clin d’œil à l’appartenance de la marque roumaine au groupe Renault. Normal, la Logan a été dessinée au sein du Technocentre (à Paris) par l’équipe du design de Renault dirigée par Patrick Le Quément.
Face à elle, la Siena avance un look tout aussi agressif et bien dans l’air du temps, signé du talentueux designer : Giugiaro. Là encore, c’est le cas notamment de la face avant, qui arbore des projecteurs profilés et placés sous glace lisse, ainsi qu’un ensemble calandre-bouclier totalement inédit. A l’arrière, les nouveaux feux et le becquet intégrés à la malle l’alourdissent moins visuellement. Bref, sensiblement revisitée, cette Fiat est bien plus belle que sa version originelle dont elle n’a gardé que son profil général et son patronyme. Du coup, il reste difficile de se prononcer en faveur de tel ou tel modèle. Et comme on dit, les goûts et les couleurs…

Habitabilité : avantage à la Logan
Bien avant de monter à bord des deux véhicules, un rapide coup d’œil à leurs fiches techniques respectives révèle des proportions et des mesures un peu plus généreuses pour la Logan. A commencer par la valeur d’empattement (distance entre les deux roues), qui est presque 26 cm plus longue sur la Dacia (2,630 m) que sur la Fiat (2,373 m). A bord et concrètement cette fois, cela se traduit par un espace aux jambes nettement plus satisfaisant sur la Logan. C’est notamment le cas sur la banquette arrière, qui accueille plus que décemment trois adultes. Avantage donc à la Logan qui mérite bel et bien son étiquette de petite berline familiale. Ceci d’autant plus que pour le volume du coffre, l’italienne (500 litres) doit, là encore, concéder à la franco-roumaine (510 litres) une dizaine de litres. C’est toujours ça de gagné… En revanche, pour ce qui est des rangements, c’est la Siena qui fait mieux. Cela nous conduit d’ailleurs à parler de l’un de ses points forts à savoir une présentation intérieure plus flatteuse et une dotation de base d’emblée complète.

Equipement : avantage à la Siena
Puisqu’il n’y a pas de version ultra basique dans la gamme «Fiat Palio», il importe alors de la comparer en entrée de gamme (la version «Active») à la version intermédiaire de la Logan, c’est-à-dire la finition «Ambiance». Et là, il n’y a pas photo comme on dit. Bien entendu, cette Logan propose une dotation complète, intégrant notamment des anti-brouillards, des boucliers peints, des appuie-têtes aux places arrière, des lève-vitres électriques avant, la direction assistée, l’autoradio, le verrouillage centralisé commandé à distance, ainsi qu’un airbag conducteur et un vitrage teinté. Idem pour la Siena, qui fait l’impasse sur ces deux derniers équipements, mais en ajoute bien d’autres : ordinateur de bord multifonctions, limiteur sonore de vitesse programmable, lecteur CD-MP3 frontal relié à quatre haut-parleurs… Le tout sans omettre les quelques détails pratiques qui agrémentent la vie à bord et dont ne dispose par la Logan «Ambiance» : ouverture du coffre et de la trappe à carburant de l’intérieur, verrouillage automatique des portières à partir de 20 km/h, banquette rabattable, volant réglable en hauteur. En outre, la supériorité de l’italienne est d’emblée perceptible dès lors que l’on pénètre à son bord. Le poste de conduite est nettement mieux présenté et les matériaux d’une qualité un cran élevée par rapport à ce que l’on trouve dans la Dacia. La clé de contact tournée, c’est encore un autre volet sur lequel la Fiat se distingue.
 
Moteur : la Siena s’impose
Puisé dans la banque d’organes de Renault, le 1.4 l essence qui anime la Logan est un bloc moderne (injection multipoint, refroidissement par circuit hermétique et catalyseur conformes aux normes Euro 2000 de dépollution). Bien qu’il soit classé 8 chevaux fiscaux (CV), ce moteur n’est pas pour autant gourmand en carburant (6,8 l/100 km en consommation moyenne). En revanche, ses 75 chevaux de puissance et son couple de 112 Nm n’en font pas vraiment un foudre de guerre. Son inertie à bas régime est même quelque peu déconcertante. Nous en avons même fait l’expérience sur une pente fortement abrupte dans les hauteurs de Marrakech. La Siena, elle, fait confiance à un moteur essence de 1.2 l de cylindrée. Son premier avantage : une puissance fiscale plus avantageuse de 6 CV, soit une vignette et une prime d’assurance plus douces. Mais surtout, ce bloc est vraiment agréable à conduire. Plus puissant (80 ch) et offrant un peu plus de couple (118 Nm) que celui de la Logan, le moteur de Fiat 

Prix : la Logan, imbattable
A l’achat, comptez 84.200 DH TTC pour une Dacia Logan 1.4 l essence “Ambiance” et 111.500 DH TTC pour une Fiat Siena 1.2 l essence «Active». A ces tarifs, il faudra ajouter les frais d’immatriculation (3.554 DH pour la Dacia et 2.704 DH pour la Fiat), et dans les deux cas, 2.500 DH si l’on opte pour une peinture métallisée. Sans se creuser l’esprit, il est clair que la Logan est nettement plus accessible que la Siena. A tel point, qu’au prix de cette dernière, il est possible d’aller carrément sur la version haute de la Logan (la finition “Lauréate”), qui est facturée à 96.200 DH. Encore plus intéressant, le financement spécifique (auprès de Wafasalaf) dont bénéficie la Logan en fait carrément une bonne affaire pour le porte-feuilles. Un schéma financier entre une Logan “Ambiance” et une Siena “Active”, montre qu’en faisant un apport initial d’environ 37.000 DH (pour les deux modèles), il faudra payer une traite mensuelle (sur 60 mois) de 1.399 DH pour la Fiat, contre 999 DH seulement pour la Dacia, mais avec une valeur résiduelle de respectivement 4.645 DH et 9.437 DH. Au total, le coût du financement de la Siena revient à 126.041 DH, alors que celui de la Logan ne dépasse pas les 106.392 DH.


Verdict : deux partout
Voilà deux véhicules qui se valent et qu’il est presque difficile de départager. Vous l’aurez compris, la Dacia Logan répond parfaitement à sa volonté génétique, à savoir rendre accessible à une plus grande frange de la société, ce bien synonyme de liberté qu’est l’automobile. Car à 72.200 DH, difficile de lui trouver une rivale capable de transporter, aisément, cinq adultes et leurs bagages, à moins d’aller du côté de la voiture d’occasion. La Siena, elle, fait également sienne de ces capacités, mais dans une moindre mesure, avec comme handicap, un ticket d’entrée 27.300 DH plus cher. Sauf que ce surcoût, l’ex-Fiat économique, désormais importée du Brésil, le compense amplement par son équipement plus chic et son agrément de conduite indiscutable. Au final, le choix entre une Logan et une Siena reste relativement une question de moyens, mais avant tout une affaire personnelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *