La nouvelle Seat Ibiza 2017: Plus grande et plus fougueuse

La nouvelle Seat Ibiza 2017: Plus grande et plus fougueuse

D’origine espagnole, j’ai 33 ans et je suis la voiture de tourisme ibérique la plus vendue à ce jour avec plus de 5,4 millions d’exemplaires écoulés. Qui suis-je ? Seat Ibiza, pardi !

Après tant d’années d’existence et de loyaux services, elle est en train de vivre un renouveau qui va perpétuer la saga puisque la toute dernière génération vient d’être présentée en grande pompe à Barcelone.

Des formes généreuses

La nouvelle génération du Seat Ibiza brise le moule de la citadine polyvalente. Plus que ses dimensions extérieures, ce sont les proportions de cette nouvelle Ibiza 5 portes qui changent. De longueur et hauteur quasiment inchangées (2 millimètres de moins à 4,06 m et un millimètre plus basse à 1,44 m), cette nouvelle Ibiza est en revanche près de 9 centimètres plus large que celle qu’elle remplace et surtout repose sur un empattement étiré de pas moins de 9,5 cm. De quoi rassurer les occupants de grande taille.

Cette évolution spectaculaire est liée à la plateforme MQB A0 du groupe VW que l’Ibiza est la première à utiliser, et qui lui permet de revendiquer, outre une rigidité torsionnelle accrue, une habitabilité arrière en très nette hausse avec un gain de 3,5 cm en espace aux jambes, et de 1,7 cm en garde au toit. De même, le volume de coffre progresse de 63 litres pour devenir parmi les plus généreux de la catégorie.

De 90 à 150 chevaux

Toutes les générations de l’Ibiza ont été conçues, développées et produites à Barcelone. L’Italien Giorgetto Giugiaro, responsable du design chez Seat, est le créateur de la première génération. Le moteur fut développé en collaboration avec Porsche, sous l’appellation System Porsche, et Karmann, le fabricant de modules automobiles, contribua à fabriquer la carrosserie comme le fait savoir le site web du constructeur.

Le nouveau-né bénéficiera de 3 moteurs essence. Un trois cylindres 1.0 TSI de 95 ou 115 ch, et un 4 cylindres 1.5 TSI de 150 ch. En diesel, un 1.6 TDI unique sera décliné en trois niveaux de puissance : 80, 95 et 115 ch. La plateforme MQB A0 permet en outre d’intégrer un réservoir de gaz naturel haute pression pour alimenter la version 1.0 TSI CNG de 90 chevaux. Jusqu’à 95 chevaux, tous ces moteurs seront associés à une boîte mécanique 5 rapports, la boîte 6 rapports étant réservée aux puissances supérieures. La boîte double embrayage 7 rapports du groupe sera aussi disponible en option pour certaines motorisations, ainsi qu’un amortissement piloté à deux positions.

Des finitions et des équipements

Les finitions seront au nombre de 4 (Référence, Style, FR et XCellence). Les prix ne sont pas encore connus, mais devraient un peu augmenter. Tout comme les possibilités d’équipement. On notera, entre autres, le freinage automatique «front assist», les feux full LED, le régulateur de vitesse adaptatif, le démarrage sans clé, la caméra de recul, un nouvel écran tactile 8 pouces, les fonctionnalités connectées «Mirror link», «Android auto» et «Apple car play», un chargeur par induction, etc.

Bref, l’Ibiza monte en gamme, et ça se voit. Espérons que les prix restent dans la tradition de la marque, toujours mesurés.

Plus elle vieillit, plus elle embellit

À ses 33 bougies, la Seat Ibiza est, selon le site web du constructeur, moins gourmande et consomme moins de la moitié de carburant que sa première génération (de 7,8 litres/100 km en 1984 à 3,6 litres aujourd’hui pour l’Ibiza 1.4 TDI de 90 chevaux).

Toujours en termes de chiffres, il est à rappeler que chaque jour, 700 nouvelles Seat Ibiza sortent de l’usine de Martorell. 80 % d’entre elles sont exportées dans plus de 75 pays. De fait, l’Ibiza a toujours fait partie de la stratégie d’internationalisation de la marque car elle a été le premier modèle à être régulièrement exporté depuis cette usine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *