La part de marché de Volkswagen chute en Chine

Selon des chiffres publiés sur le site internet de l’AID, Volkswagen, premier constructeur en Chine en terme de ventes, a vendu en janvier-février quelque 88.118 véhicules pour une part de marché de 26,4%. La part de marché du constructeur recule nettement sur un an, puisque les ventes du groupe représentaient sur la même période l’an dernier quelque 38,1%. Sur un marché concurrentiel, qui a progressé de 31,6% en janvier-février 2004 en glissement annuel, le groupe de Wolfsbourg lâche des parts de marché importantes à ses concurrents, notamment à l’américain General Motors) . GM contrôlait en janvier-février 11,4% du marché chinois contre seulement 5,7% sur la même période l’an dernier, selon l’AID. « Ces chiffres sont mauvais, mais la situation est meilleure sur l’ensemble du premier trimestre », a indiqué un porte-parole du groupe.
Le groupe de Wolfsbourg a vendu quelque 170.900 véhicules sur les trois permiers mois de l’année, soit une hausse de 5,5% par rapport à la même période l’an dernier. Sur le seul mois de mars, VW a vendu quelque 70.400 véhicules, pour une part de marché, qui repasse au-dessus des 30% à 32,6%. VW est actuellement le premier constructeur automobile sur le marché chinois à travers deux co-entreprises, First Automotive Works VW et Shanghai Volkswagen Automotive Co Ltd. Le groupe y a produit 694.000 voitures en 2003, contre 510.000 en 2002.
Avec 633.000 exemplaires vendus en 2003, la Chine est devenue l’an dernier le premier marché du constructeur allemand, devant l’Allemagne (519.500 véhicules).
Le recul de la part de marché en Chine est une mauvaise nouvelle supplémentaire pour le constructeur, qui doit déjà faire face au démarrage plus que poussif de la nouvelle Golf. Le bénéfice d’exploitation du groupe a chuté de 62,6% l’an dernier à 1,78 milliard d’euros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *