«La Peugeot 207 ne remplace pas la 206»

«La Peugeot 207 ne remplace pas la 206»

ALM : A fin avril, la marque Peugeot s’est hissée en tête du marché marocain des voitures de tourisme importées. A quoi imputez-vous cette performance ?
Khalid Jennane : Nous considérons que notre position de leader du marché des voitures particulières importées à fin avril 2006 est la conséquence d’un certain nombre de facteurs que nous nous employons à consolider. Le premier est le bon comportement de la quasi-totalité de la gamme ; à commencer par la 206, dont les ventes ont permis à la marque de se classer première à fin avril dans le segment B. Nous sommes donc très satisfaits de la 206 qui reste un modèle-phare de ce segment. Nous sommes passés seconds dans le M1 avec la 307, dont les ventes ont enregistré une très bonne croissance depuis son restylage en septembre 2005 ; restylage  qui a consisté à doter la 307 d’une ligne extérieure conforme à la nouvelle identité stylistique de Peugeot, une présentation rehaussée de son habitacle, ainsi qu’une motorisation Diesel plus puissante, en l’occurrence le 1.6 HDi. Enfin, dans le M2, la 407 continue, après deux années d’existence au Maroc, de caracoler à la première place, dans un segment animé par une concurrence plus active, à travers des offres promotionnelles, des remises… Les performances commerciales et le  leadership de la 407 dans son segment montrent que la 407 plaît énormément. Il est donc évident qu’on ne peut être leader qu’avec une gamme, entre autres,  attractive.
Maintenant, il faut aussi savoir que le client marocain est connaisseur et exigeant : il apprécie les voitures ayant un bon comportement routier, un très bon design et une motorisation dynamique. Mais il n’y a pas que cela. Ce même client a d’autres attentes légitimes.
C’est ainsi que, conformément à la nouvelle vision stratégique de Sopriam, qui a été présentée en avril dernier par Abderrahim Benkirane, P-DG de Sopriam, la marque Peugeot s’est inscrite, depuis un bon moment, dans une logique d’amélioration continue, mettant le client au centre de ses préoccupations. Et c’est à cet effet que d’importants efforts ont été déployés au niveau de l’organisation de la marque, notamment dans l’après-vente, avec des résultats chiffrables et très positifs en ce qui concerne la satisfaction de la clientèle. Des partenariats ont été aussi signés par la marque avec des métiers complémentaires au nôtre. Donc, le leadership de Peugeot est aussi le résultat du travail de toute une équipe, et nous sommes tous déterminés de continuer dans cette logique.

Le stand de Peugeot à l’Auto-Expo a été très attractif, notamment grâce à la présence de la nouvelle 207. A quelle date ce modèle sera-t-il officiellement lancé au Maroc et à quel tarif sera-t-il accessible ?
Nous avons été très heureux de pouvoir présenter la nouvelle Peugeot 207 en avant-première nationale à l’occasion du Salon Auto-Expo, alors qu’elle n’a été lancée en Europe qu’au mois d’avril. Cela prouve que nous sommes de plus en plus réactifs quant à l’introduction de nouveaux modèles au Maroc par rapport aux marchés européens. La 207 est un modèle très important pour nous, dans la mesure où elle vient densifier notre gamme et étoffer la présence de Peugeot au Maroc.
Maintenant pour répondre à votre question, la commercialisation de la 207 a débuté depuis l’ouverture du Salon. La 207 se décline en trois niveaux de finition : Urban, Trendy et Premium. Ses prix TTC débutent à partir de 150.500 DH pour la version Urban Essence 1,4 litre de 75 ch, et 169.500 DH pour la version Urban Diesel 1.4 HDi.
Par ailleurs, j’aimerais préciser que la présence de Peugeot a été également marquée par une gamme encore plus étoffée, avec la présentation du séduisant coupé 407, ainsi que deux nouvelles versions de la gamme Partner Built-up (importé). Il s’agit de la version XR, à partir de 142.000 DH TTC et de la version haut de gamme «Zenith», très chic et très modulable à 181.000 DH TTC.

Comment la 207 a-t-elle été accueillie par le grand public marocain ?
Nous avons enregistré avec une grande satisfaction l’enthousiasme qu’a suscité la 207 pendant l’Auto-Expo, ce qui se justifie à plus d’un titre. En effet, c’est une voiture qui ne laisse pas indifférent : elle est belle, bien finie et elle profite des derniers développements technologiques en termes d’équipement, de comportement routier et d’électronique embarquée. La Peugeot 207 est très valorisante pour son futur propriétaire. Elle le protège aussi puisqu’en matière de sécurité, elle a réussi les crash-tests de l’EuroNCAP avec la note maximale de cinq étoiles.

Toujours concernant la 207, croyez-vous que son arrivée bousculera la carrière de la 206 ?
La 207 n’est pas la remplaçante de la 206 qui est appelée à poursuivre sa carrière exemplaire pour au moins quatre années. Plus grande, la 207 vient compléter l’offre de Peugeot et elle ne gênera pas la 206. C’est plutôt une opportunité supplémentaire d’achat dans la marque.

Pourquoi la 1007 n’est-elle toujours pas disponible au Maroc ?
La 1007 est un concept original et novateur, qui s’adresserait à une certaine «niche de clientèle». Notre souci aujourd’hui étant de présenter une offre de produits pour une cible la plus large possible, la 1007 ne fera pas partie de la gamme Peugeot au Maroc pour le moment.

Comment voyez-vous l’évolution du marché marocain d’ici 2010 par rapport au démantèlement douanier, et en particulier pour la marque Peugeot ?
Toutes choses étant égales par ailleurs, la baisse des droits de douane, dont les taux se situent actuellement entre 20 et 29%, devrait améliorer la compétitivité des modèles des marques importées de l’Europe. Cependant, il ne faut pas oublier les autres facteurs déterminants  qui interviennent dans le prix et notamment, les taux de change. Ainsi, compte tenu de la diversité des origines des offres de voitures importées, il est difficile de procéder dès à présent à des projections.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *