«La VW Golf est unique et universelle»

«La VW Golf est unique et universelle»

ALM : Pourquoi avez-vous attendu jusqu’à la veille de l’Auto-Expo pour lancer vos nouveautés? et pourquoi lancer plusieurs modèles à la fois ?
Thomas Anastaze : Nous avons en effet une actualité très riche pour le printemps 2004, avec la sortie de près de 6 modèles rien que dans la marque Volkswagen, dont 4 entièrement nouveaux et inconnus du marché marocain. La conjonction des lancements de ces modèles est en partie fortuite. L’activité automobile est soumise aux cycles de vie des produits, et nous sommes entrés, en 2004, dans une période de fort renouvellement de notre gamme après deux années relativement calmes.Si l’année 2003 fut pour nous l’année des sorties de véhicules prestigieux et de grand luxe, comme le Touareg et la Phaeton, 2004 est davantage celle de la sortie de modèles plus accessibles. Je citerais tout particulièrement la nouvelle Polo Classic, dont l’ancien modèle remporta un grand succès sur notre marché par le passé, et bien, sûr la Golf V, porte-drapeau de la marque Volkswagen à travers le monde. A mentionner également, la sortie du Touran dans le segment des monospaces compacts dont nous étions jusqu’à présent absents. Parallèlement à ces sorties majeures, nous avons également l’opportunité d’importer une toute nouvelle gamme de produits. Cette gamme, fabriquée au Brésil, proposera un véhicule robuste et accessible à l’ensemble de la clientèle marocaine. Dans un tel contexte, l’opportunité que représente Auto Expo 2004 pour présenter ces modèles à l’ensemble de notre clientèle était trop belle pour ne pas être saisie.
Quelle sera globalement la stratégie de la VW au Maroc pour reconquérir ses parts de marché et figurer à nouveau dans le peloton de tête des marques les plus vendues ?
Je ne dirais pas que nous avons perdu réellement des parts de marché. Entre 2001 et 2003, notre part de marché a toujours évolué entre 9,7% et 10,3% du marché des véhicules de tourisme importés montés. Cette évolution est à mettre en corrélation avec le fait que nous avons toujours augmenté nos volumes.
Néanmoins, ces bons résultats ne sauraient suffire, et c’est à travers l’élargissement de notre gamme et son enrichissement par de nouveaux modèles, que nous pouvons mieux répondre aux besoins du consommateur marocain. Cela signifie concrètement davantage de modèles en VW, comme le Touran ou la Polo Classic. Mais aussi un effort toujours appuyé sur nos autres marques, particulièrement Audi, dont le développement constant est pour nous stratégique et dont les perspectives pour 2004 sont d’ailleurs excellentes.
Pourquoi les moteurs 1.6 litre FSi ne sont pas retenus pour la gamme importée, alors qu’ils offrent un meilleur rendement et sont surtout plus avantagés sur le plan fiscal ?
La technologie FSi, dont les avantages sont effectivement nombreux, n’est malheureusement pas disponible pour nos marchés en raison des spécifications techniques relatives au carburant qu’elle exige (indice d’optane en particulier). Cette situation sera probablement amenée à changer à partir du moment où un carburant compatible et plus approprié sera proposé à notre clientèle.
Croyez-vous que le Touran réussira à conquérir sa clientèle, sachant qu’il arrive un peu en retard dans le segment des monospaces, qui plus est, reste la chasse gardée du Scénic et du Picasso ?
Le Touran n’est pas vraiment un concurrent du Scénic ou du Picasso. Il est davantage positionné face à l’Opel Zafira, ou peut être le Renault Grand Scénic. Volkswagen l’a lancé sur ce marché important, après avoir pris le temps de mesurer les échecs et les réussites de la concurrence. Leur analyse fut manifestement la bonne puisque la presse européenne le place unanimement en tête de tous les comparatifs pour sa modularité, son confort et ses qualités dynamiques. Je ne doute pas que cet enthousiasme sera le même chez nos clients, même s’il s’agit d’un marché encore restreint.
Quels sont les points forts que la nouvelle Golf met en avant face à ses rivales de plus en plus nombreuses et, cette fois, sérieusement capables de la concurrencer ?
La Golf est unique, car c’est la seule voiture qui transcende les classes sociales. Elle est universelle et si son évolution peut apparaître au premier abord comme lente, c’est avant tout parce qu’elle est cohérente. Face à un segment particulièrement disputé, elle peux compter sur son châssis exceptionnel, ses motorisations puissantes, notamment en diesel, son allure élégante et, surtout, son excellente qualité de finition.
Qu’en est-il du développement et de l’avenir de Skoda au Maroc ?
Skoda reste une marque sur laquelle nous continuons à investir. Nos clients Skoda sont particulièrement satisfaits de la fiabilité des modèles. Malheureusement, la gamme Fabia est en décalage avec les besoins de notre marché. C’est pourquoi, nous ne portons plus d’effort sur elle pour l’instant, et restons donc avec un unique modèle, l’Octavia, pour assurer les ventes. Encouragés par son incontestable succès, c’est avec plaisir que nous espérons pouvoir en importer la nouvelle version dans les mois qui viennent. En attendant, l’Octavia TDI 90 Classic reste à la vente avec un rapport qualité/prix exceptionnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *