L’automobile entre la fiction et la réalité

L’automobile entre la fiction et la réalité

BMW Série 1 : compacte premium
Pour lever le voile définitivement sur la Série 1, BMW n’a pas trouvé de moment aussi propice que cette décontraction qui s’est installée après les deux grands Salons automobiles internationaux que sont Detroit et Genève. Ce modèle, qui élargit l’offre du constructeur bavarois vers le bas, clame haut et fort son appartenance stylistique à la gamme actuelle. Regard saillant, flancs sculptés, ou encore mélanges de surfaces concaves et convexes… Bref, tous les ingrédients de la «Bangle Touch» sont ici réunis. Avec son capot long, des porte-à-faux courts et un double haricot bien mis en valeur, la petite «béhème» a de la gueule ! La partie arrière est trapue tel un break de chasse et dotée d’un hayon droit et au design assez sobre. Ayant droit à des feux stop à double intensité, au système i-Drive, à un démarrage par bouton électronique et aux aides à la conduite maison (ABS, ASC, DSC…), cette première compacte à cinq portes de BMW n’en constituera pas un modèle au rabais. Le programme des motorisations compte des quatre-cylindres essence 1,6 l (115 ch) et 2,0 l (150 ch), mais aussi évidemment le 2,0 l Diesel de 122 ou 163 ch. Le démarrage commercial est prévu pour l’été prochain, y compris pour le Maroc. Nous y reviendrons…
Volvo S40 : une pub originale
Pour le lancement de sa nouvelle familiale, la S40, Volvo a choisi de rompre avec la tradition en optant pour une campagne publicitaire assez originale. Intitulé «Le mystère de Dalarö», le spot télévisé pose l’énigme de savoir pourquoi 32 habitants de Dalarö, un paisible village suédois, ont curieusement tous acheté la nouvelle Volvo S40 le même jour ! Réalisé par Spike Jonze, cette pub renvoie ou invite les téléspectateurs à percer ce mystère en allant sur le site « volvocars.fr », afin d’y découvrir un film documentaire complet tourné par le réalisateur vénézuélien Carlos Soto. On y voit des villageois et des scientifiques interviewés sur ce phénomène étrange qui s’est produit à Dalarö, lorsque le concessionnaire local de Volvo a pu vendre 32 S40 en une journée. Cette initiative hors du commun a rencontré le succès auprès des internautes et semble porter ses fruits sur le plan commercial, selon les dires des responsables marketing du constructeur suédois. Nous ne vous dirons pas si le « mystère de Dalarö » est une réalité ou une pure fiction, mais on vous affirmera en revanche que le nouvelle S40 sera commercialisée au Maroc fin avril, soit quelque peu avant l’Auto Expo à Casablanca.
Jaguar S-Type : Diesel et lifting
Comme annoncé lors du Salon de Detroit, la Jaguar S-Type a subits un léger restylage et fini par céder, comme sa petite soeur la X-Type, au «mazout». Bien que son lancement date de la fin 98, la routière de Coventry affiche toujours une ligne bien dans l’air du temps. D’où la volonté des designers de se cantonner extérieurement à de légères retouches. Le bouclier avant évolue peu avec une calandre à peine élargie et une prise d’air redessinée. En revanche, la poupe change sensiblement avec un pare-chocs neuf, une malle relevée et des blocs de feux inédits. Voilà tout pour le volet esthétique. A bord, la planche de bord subit quelques améliorations avec une finition plus cossue et de nouveaux tons offerts à travers trois nouvelles ambiances intérieures. En fait, la principale nouveauté est à chercher sous son capot : un moteur Diesel. Les fans du félin risquent moins de s’offusquer, puisque la X-Type a déjà déblayé le terrain. Développé conjointement par Ford et PSA, ce 2,7 l V6 reçoit deux turbocompresseurs pour délivrer 208 ch et un couple de 435 Nm. Il est accouplé à des boîtes à 6 rapports (manuelle ou automatique) et autorise à cette «Jag» le 0 à 100 km/h en 8,5 s, 225 km/h au compteur et une consommation moyenne d’environ 8 l/100 km. On retiendra enfin que ce moteur profite d’un bon travail d’insonorisation grâce à un encapsulage total et à des supports à double isolation.
Toyota crée un robot trompettiste !
On connaissait Aibo, le chien robot de Sony, voici euh… on ne connaît pas encore son nom, mais il s’agit d’un robot mis au point par Toyota et pouvant jouer de la trompette ! Et ce n’est autre que monsieur Fujio Chio, patron de Toyota Motor Corp, qui a présenté à la presse japonaise cet humanoïde de 1,20 m de hauteur pour 35 kg. Développé par Toyota en collaboration avec les sociétés Nachi-Fujikoshi et Yasukawa Electric, ce joujou technologique expire de l’air par la bouche, tandis que ses doigts lui permettent d’appuyer sur les clefs de l’instruments et ses lèvres ont une grande richesse de mouvement. Bien qu’il ne soit pas destiné à la vente, ce robot traduit surtout l’intérêt du premier constructeur nippon pour le marché très florissant des robots. Un marché qui s’estime, rien qu’au Japon, à quelque 500 milliards de yens, soit 3,7 milliards d’euros. Ainsi, Toyota réplique au robot de Honda, Asimo, mais face à ce dernier, le petit Toy’ se voudra plus pratique, espérant accomplir un travail physiquement exigeant et fournir une assistance d’aide ou des opérations de secours. En attendant, il se contentera de jouer de la trompette et de fasciner lors de l’exposition universelle qui aura lieu à Aichi (Japon) en 2005.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *