Le constructeur chinois Chery pourrait s’implanter en Espagne

Le constructeur chinois Chery pourrait s’implanter en Espagne

La Catalogne «est la région la mieux positionnée pour accueillir le géant chinois», assure le communiqué, au retour d’une visite en Chine du président de la région José Montilla. Chery a également reçu des offres de la Turquie et de l’Italie pour l’implantation de cette usine, selon des sources proches du dossier citées par l’agence financière Dow Jones. Alors que les discussions à ce sujet ont débuté en septembre 2009, M. Montilla s’est rendu en Chine ces derniers jours et a rencontré le patron de Chery, Yi Yaontong, «pour parler de l’arrivée du fabricant asiatique de voitures en Catalogne». Ils «se sont mis d’accord pour commencer à élaborer une étude pour valider devant le conseil d’administration de l’entreprise la viabilité économique et financière d’implanter (l’usine) en Catalogne», poursuit le communiqué. Selon les médias espagnols, l’usine permettrait la création de 3.000 emplois directs et 10.000 emplois indirects, alors que l’Espagne affiche le taux de chômage le plus élevé de la zone euro (20,3% en juillet selon Eurostat). L’usine serait construite d’ici 2012 et les premiers modèles sortiraient en 2015, «à destination des marchés européen et méditerranéen». L’industrie automobile compte pour 7,5% du PIB de la Catalogne et emploie environ 110.000 personnes. Le japonais Nissan et l’espagnol Seat (Groupe allemand Volkswagen), notamment, comptent des usines dans la région. Réputée pour ses voitures à bas prix, Chery était devenue en août 2007, dix ans après sa naissance, le premier constructeur 100% national chinois à atteindre le cap de la millionième voiture produite, grâce à une croissance annuelle supérieure à 30%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *