Le Maroc participe pour la première fois au Salon Rétromobile à Paris

Le Maroc participe pour la première fois au Salon Rétromobile à Paris

Pour mettre en lumière l’histoire de l’automobile au Royaume

Pour un événement inédit c’en est vraiment un ! L’Union marocaine des automobiles anciennes (UMAA) représentera le Maroc au Salon Rétromobile organisé du 6 au 10 février au Parc des expositions de la Porte de Versailles. Il s’agit de la première participation du Royaume à ce Salon international annuel consacré aux voitures anciennes traitant de l’ensemble des thèmes de la voiture de collection et qui déchaine les passions et draine des milliers de visiteurs.

«Cette participation s’inscrit dans la continuité des objectifs que nous nous sommes fixés lors de la création de l’UMAA. On a besoin de tirer ce secteur vers le haut grâce à des manifestations de ce calibre. Après le succès du Classic Cars Expo, on a décidé de nous diriger vers l’international pour faire connaître le potentiel du Maroc», explique Abdellah Abdellaoui, fondateur de l’UMAA. Au programme, l’UMAA passera en revue l’histoire de l’automobile au Maroc. «Peu de gens savent qu’en 1892, la première Mercedes dotée du premier moteur à essence fonctionnel de l’histoire de l’automobile a été vendue au Maroc au Sultan Hassan 1er. Tout le monde ne sait pas non plus qu’en 1912, le Royaume organisait déjà une course qui reliait Casablanca à Rabat. Aussi, en 1928, le pays a organisé son propre rallye», souligne Rafik Lahlou, vice-président de l’UMAA.

L’Union compte également célébrer, tout comme le salon, le centenaire de Citroën. Le Conservatoire d’André Citroën a ainsi mis la Traction Avant Cabriolet de 1939 à la disposition de l’UMAA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *