Le nouveau patron du design chez Seat

Le nouveau patron du design chez Seat

Les futurs modèles de Seat pourraient devenir encore plus belles que les productions actuelles. Et pour cause, le designer Luc Donckerwolke vient d’être promu au sein du groupe Volkswagen, en devenant dès le 15 septembre prochain le prochain directeur du design chez Seat, en remplacement de Walter de’Silva (l’homme qui avait réussi à relancer Alfa Romeo par son design). L’annonce a été faite la semaine dernière et augure d’un bel avenir stylistique pour les modèles du constructeur ibérique.
Jusqu’ici responsable du «Lamborghini Centro Stile», ce Belge âgé de 40 ans, voit ainsi la consécration de ses talentueux coups de crayon automobiles. Né au Pérou et ayant grandi à Anvers, Luc va évoluer doucement mais sûrement au sein du groupe Volkswagen. En effet, expatrié en Allemagne, il fera l’intégralité de sa carrière dans le premier groupe automobile européen à partir des années 90. Il commence d’abord par Skoda, première marque reprise par VW, durant les années  pour laquelle il dessinera la Fabia. Ensuite, il signera le design de quelques modèles Audi, dont l’A2 et la monoplace R8, avec laquelle la marque aux anneaux participe aux 24 Heures du Mans. Puis en 1998, il  prend en main les destinées du design de Lamborghini. A cette époque, la prestigieuse marque au taureau, basée à Sant’Agata Bolognese (Italie), est en perte de vitesse.
Redorer son blason est le premier objectif qu’assigne l’ancien P-dg du groupe VW, Ferdinand Piëch. Lourde tâche et un grand challenge pour Luc Donckerwolke. Un défi qu’il va relever avec brio, crayonnant les Murcielago et Gallardo. Deux sportives d’exception, dont les lignes acérées s’inscrivent en parfaite conformité avec les anciens modèles de Lamborghini, mais avec assez de personnalité pour s’en démarquer. Face à des bolides à couper le souffle, la clientèle n’est donc pas restée de marbre et les ventes de «Lambo» ont repris ravivant, non seulement la flamme émotionnelle du taureau, mais aussi les comptes de la société. Ayant réussi ce pari, le voilà donc à la tête du design de Seat. Walter de’Silva, lui, se concentrera exclusivement à sa fonction, celle de superviseur au niveau design pour toute la division Audi (marques Audi, Seat et Lamborghini), qui constitue la branche sportive du groupe Volkswagen. Luc remplacera Walter de’Silva, mais prendra également en charge le Design Center de la marque espagnole, actuellement dirigé par Steve Lewis.
Cette nomination est donc un choix pleinement motivé par le talent et la créativité de Luc Donckerwolke. C’est aussi une décision fortement appuyée par Walter de’Silva lui-même qui avait déjà déclaré une fois : «Luc est un professionnel qui sait à la fois comment créer un modèle et gérer une équipe de designers. Nous avons besoin de gens comme lui, qui savent comment susciter des émotions par le design».
Une déclaration, qui comme cette nomination, démontre que le groupe Volkswagen est, en fin de compte, une grande famille. Elle témoigne de l’esprit de synergie perpétuelle et le niveau supérieur de collaboration existant entre les marques du Audi Brand Group, division à laquelle la marque Seat est intégrée depuis 2002 aux côtés des labels Audi et Lamborghini.
Enfin, si du côté de Seat on peut en toute évidence croire que la marque est promise à un bel avenir -du moins sur le plan stylistique-, on ne saurait s’inquiéter pour le devenir de Lamborghini.
Il n’y qu’à voir que le Concept S, présenté au dernier Salon de Genève et dessiné par Luc Donckerwolke, sera finalement bien produit en série limitée à raison de 80 à 90 exemplaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *