Les airbags : Une proportion qui enfle

Les airbags : Une proportion qui enfle

Les airbags font partie intégrante de l’arsenal sécuritaire des voitures d’aujourd’hui. Les plus courants sont ceux qui protègent frontalement le conducteur et son passager avant. «Courants» et même obligatoires sur les tous les modèles vendus sur les marchés européen et nord-américain et ce, comme l’imposent les législations respectives aux constructeurs automobile.
Après le double airbag frontal, d’autres sacs gonflables ont suivi pour devenir, eux aussi, très courants ces dernières années. Il s’agit des airbags latéraux et rideaux. Les premiers se déploient soit des rebords extérieurs des sièges, soit des contre-portes, tandis que les seconds s’étendent le long du vitrage latéral.
Mais parce que la sécurité est à la fois un aspect primordial et un argument marketing, d’autres airbags font et feront encore plus leur apparition à divers endroits de l’habitacle.
Il y a d’abord l’airbag qui protège les genoux du conducteur. Apparu en 2001 sur la BMW Série 7, il a ensuite été proposé par d’autres modèles comme la première génération de la Toyota Avensis et la Peugeot 407, avant d’être également étendu au passager avant. C’est le cas à bord d’une Lexus IS, qui reste une familiale opérant dans le segment premium. Cet airbag, le plus souvent considéré comme le neuvième dans une dotation, est désormais appelé à se démocratiser, tout en devenant encore plus protecteur. En effet et sur les premiers modèles, cet airbag qui se déployait sous la colonne de rection, avait un petit volume et ne protégeait vraiment qu’une partie des jambes du conducteur. Aujourd’hui, et comme c’est le cas sur une Skoda Superb (malheureusement toujours indisponible au Maroc), l’airbag de genoux est un sac volumineux, aussi grand qu’un oreiller et protégeant idéalement les fémurs et genoux du conducteur.
Son efficacité et son opportunité sont indiscutables lorsqu’on sait le pourcentage élevé des automobilistes accidentés ayant perdu l’usage de leurs jambes.
Encore plus innovant et tout aussi salvateur, l’airbag de toit est encore en cours de développement et d’expérimentation, chez les ténors de la sécurité (Volvo, BMW, Mercedes, Renault et Toyota). Ce sera un large matelas gonflable sous le pavillon qui viendra protéger la tête de tous les occupants, dès lors que l’auto effectuera des tonneaux.
En attendant, Toyota vient de couper l’herbe sous les pieds de ses rivaux dans ce créneau en proposant un airbag de lunette arrière sur sa dernière-née, la iQ. Une première !
Comme son nom l’indique (et comme la photo le montre), cet airbag qui se déploie du toit au niveau de la vitre arrière vient protéger la tête des passagers assis sur la banquette. Un équipement surprenant, comme d’ailleurs sa présence dans la dotation de la toute petite iQ, qui compte ainsi et de série 9 airbags !
Au demeurant, et qu’ils soient à l’arrière comme à l’avant, à gauche ou à droite, au plafond comme sous le volant, les airbags contribuent vraiment à la protection des occupants en cas d’accident. Cela d’autant plus que certains de ces sacs peuvent rester gonflés jusqu’à 7 secondes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *