Les innovations Ford: Sur la voie d’un véhicule qui en sait trop sur vous

Les innovations Ford: Sur la voie d’un véhicule qui en sait trop sur vous

Ford affiche clairement ses ambitions de transformer le véhicule en un troisième lieu de vie après le domicile et le bureau avec l’objectif de le rendre interconnecté, réactif et personnalisé.

Le constructeur américain compte rendre la voiture connectée en permanence et interconnectée avec son environnement. Comment ? La marque à l’ovale bleu s’explique. Selon certaines études, à partir de 2022, près de 90% des véhicules neufs seront équipés de systèmes de reconnaissance vocale. Fidèle à son image de précurseur, Ford se lance alors dans la course effrénée de la conduite automobile du futur.  Et dire que les fonctions automatisées et connectées à bord des voitures rendent les trajets plus confortables et transforment les voitures en assistants personnels seraient un secret de polichinelle. Tout le monde se réjouit d’être à bord d’un véhicule qui le comprendrait du regard. Vous trouvez cela démesuré ? Pourtant cela serait possible.

De telles performances seront donc  possibles grâce à l’installation de plusieurs microphones sophistiqués et de caméras, qui seront dissimulés un peu partout dans l’habitacle de nos véhicules. Une telle installation permettra au système de recueillir des données par exemple sur les chansons que l’on aime le plus écouter en voiture, mais également de reconnaître si nous sommes stressés, ou de répertorier les moments où l’on préfère simplement profiter du silence. Le système pourra réagir par exemple en adaptant l’éclairage intérieur à notre humeur, etc.

Et ce n’est pas tout : les voitures de demain seront même capables de déceler les plus petites expressions faciales de notre visage, ainsi que les plus subtiles modulations et inflexions dans le ton de notre voix.

«Nous sommes bel et bien en train de produire une voiture totalement empathique, qui sera capable de vous raconter des blagues pour vous détendre, de vous prodiguer des conseils lorsque vous en avez besoin, de  vous rappeler des dates d’anniversaires ou encore de vous tenir compagnie lorsque vous effectuez un long trajet», explique Fatima Vital, directeur senior en marketing automobile chez Nuance Communications, la firme qui avait aidé Ford à développer le système de reconnaissance vocale équipant son logiciel d’info-divertissement SYNC.

Les responsables estiment que sur près de 75% des nouvelles voitures qui seront produites à partir de 2022, des assistants personnels virtuels seront capables de gérer les rendez-vous à la place du conducteur qui serait bloqué par exemple dans un embouteillage.

Collaborant avec l’Université d’Aachen, Ford se penche actuellement sur une technique de reconnaissance vocale, qui recourt à l’utilisation de microphones multiples dans le but d’améliorer le traitement de la parole et de réduire les troubles qui peuvent naître de bruits externes ou de perturbations potentielles. La reconnaissance faciale n’est pas en reste. La caméra demeure d’une grande vigilance pendant tout le trajet, surtout lorsque les paupières du conducteur se font lourdes. Elle peut détecter la fatigue et le sommeil au volant. Il est possible d’en détecter les premiers signes aux mouvements des paupières, à partir desquels le système détermine la capacité de concentration ou le degré de fatigue du conducteur. La détection du degré de fatigue du conducteur analyse les mouvements qu’il imprime au volant afin de pouvoir intervenir directement en cas de mouvements soudains.

La technologie ne s’arrête pas là. Ces conducteurs soucieux de la sécurité et du confort pourront commencer à répondre à leurs appels téléphoniques par un simple hochement de la tête. Ils pourront ajuster le volume de leur radio grâce à de petits mouvements de doigts, ou encore configurer leur navigation en jetant un simple coup d’œil sur leur destination depuis la carte affichée sur l’écran central.

«Beaucoup de personnes adorent leurs voitures, mais avec les nouveaux systèmes qui seront développés et qui seront autonomes, adaptatifs et évolutifs, on peut d’ores et déjà s’attendre à ce que des relations sérieuses soient bientôt nouées entre les propriétaires et leurs voitures !», indique Dominic Watt, chargé de cours au département des sciences linguistiques de l’Université d’York. «La voiture sera bientôt notre assistant, notre compagnon de voyage et notre oreille bienveillante. On pourra bientôt discuter avec elle et lui demander tellement de choses, que nous oublierons parfois que nous parlons à une machine !».

SYNC 3 offre déjà des fonctionnalités uniques pour le Moyen-Orient et pour l’Afrique du Nord, telles que la capacité pour les utilisateurs de contrôler les médias, d’avoir une idée sur le temps qu’il fait, ou de connecter leur smartphone par Bluetooth, simplement en s’adressant vocalement à SYNC.

Une autre nouveauté qui n’est pas des moindres pour les clients de la région reste la possibilité de choisir la langue arabe pour naviguer sur SYNC 3. Les utilisateurs de SYNC 3 pourront également le mettre gratuitement à jour une fois par an pendant une durée de cinq ans.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *