Lewis Hamilton : Anobli par la Reine

Lewis Hamilton : Anobli par la Reine

La semaine dernière, Lewis Hamilton s’est rendu au palais de Buckingham où il était attendu par la Reine Elizabeth II d’Angleterre. Objet de ce rendez-vous «royal» ? Une distinction suite à son titre de Formule 1, remporté l’an dernier. En effet et à 24 ans (seulement), Hamilton est le plus jeune champion du monde de l’histoire de la F1 ! Cela méritait, aux yeux de la couronne britannique, une distinction.
Le pilote anglais a donc reçu le titre de «Membre de l’Ordre de l’Empire Britannique». Une belle médaille que la Reine Elizabeth lui a accrochée avant de partager avec lui quelques confidences. Toujours aussi timide, mais bien évidemment fier de cette distinction et de sa rencontre avec la Reine, Hamilton ne s’est pas caché d’avouer que «la Reine a dit qu’elle avait suivi avec grande attention les derniers tours de la course (Grand Prix du Brésil, en novembre 2008). Elle posait des questions sur la voiture».
Mais, il a aussi reconnu qu’il appréhendait difficilement cette rencontre. «J’étais très nerveux à l’idée de la rencontrer», a-t-il déclaré. Puis d’ajouter : «Je ne pense pas qu’on réalise à quel point c’est spécial avant de se retrouver devant elle».
Enfin, rappelons qu’en recevant cette distinction, Lewis Hamilton rejoint quelques autres grands noms britanniques de sa discipline dans la cour des grands. En effet, Damon Hill et Jacky Stewart avaient été, par le passé, anoblis par la même Reine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *