Lexus : Ascension fulgurante vers le luxe

Lexus : Ascension fulgurante vers le luxe

En 1983, Eiji Toyoda, le président de Toyota Motor Company, posait en plein conseil du directoire la question suivante : «Sommes-nous capables de produire une voiture de luxe qui mettrait au défi les meilleures modèles du marché ?» Une interrogation qui sera à l’origine de la naissance d’un prestigieux label automobile : Lexus.
A l’époque, l’image de Toyota était associée à des modèles de faible envergure. Dès lors, le constructeur nippon allait se pencher sur le développement d’une superbe grande berline à même de rivaliser avec les autres limousines, et partant le hisser au rang des grands constructeurs à l’échelle internationale. Pour commencer, une équipe d’ingénieurs et de responsables marketing s’est déplacée en Amérique du Nord, le temps d’y découvrir la culture et y assimiler la perception du luxe et du style auprès des automobilistes locaux. Un centre d’études est alors créé en Californie et plus précisément dans la ville de Torrance. De ses bureaux sortira dès 1985, le premier prototype de la Lexus LS 400, qui sera durant les trois années suivantes portée au banc d’essais dans les conditions les plus strictes (sur autoroute, montagnes sinueuses et routes enneigées). En 1989, la LS 400 est fin prête pour la commercialisation. Pour cela, Toyota met en place un réseau de concessionnaires de premier ordre au Canada, puis un autre aux Etats-Unis. Esthétiquement très inspirée de la précédente Mercedes Classe S, le fleuron de Toyota s’anime d’un moteur V8 4,0 litres de 250 chevaux et reçoit un niveau d’équipement au diapason, offrant tout «de série» et ne laissant au rayon des options que le choix du type de transmission (manuelle ou automatique). Cette notion du «full-option» fera même la particularité de la Lexus par rapport à ses rivales. Un rapport prix/équipement inédit qui vaudra à la LS 400 un succès inattendu et le profil de la parfaite berline de grand luxe. En 1991, Lexus dévoile le coupé SC400, la routière ES300 remplace.
Cette même année commence le projet GS300 en collaboration avec Ital Design. Le luxueux label flirte avec le succès et les chiffres de 1992 font que Lexus vend désormais plus de voitures aux Etats-Unis que Mercedes ou BMW ! L’année qui suivra sera marquée par le restylage de la LS 400, qui attendra en 1996 la 500.000ème unité produite. Entre-temps, le constructeur présente les prototypes HPS et SLV. Ce dernier préfigurait le RX300, qui allait être produit quelques années plus tard. Auparavant, en 1999, soit après 10 ans d’importation aux USA, Lexus célèbre le millionième exemplaire vendu sur le sol américain. En 2000, la marque au grand «L» s’attaque à BMW et sa Série 3. Son arme s’appelle l’IS200, une berline au look singulier, à l’équipement pléthorique et s’animant (comme par hasard) d’un six-cylindres en ligne.
Un an après, elle sera déclinée en version break (de chasse) Sport Cross et proposera, pour l’occasion, une seconde motorisation : un 3.0 litres de 211 chevaux (IS300). En 2001 également, sortira le sublime coupé-cabriolet SC430 à toit rigide escamotable, ainsi que la nouvelle génération de la grande limousine, devenue LS430. Aujourd’hui, Lexus est le numéro 1 du luxe en Amérique du Nord et est régulièrement récompensée pour la fiabilité de ses produits et le service offert.
Là-bas comme au Moyen-Orient, elle est synonyme de luxe, de qualité et de raffinement et ne se limite pas à la commercialisation de voitures.
En effet, un club privé et des accessoires vestimentaires sont soigneusement proposés à l’intention exclusive des propriétaires de voitures Lexus.
Enfin, le redéploiement de la marque au Maroc, à l’étude actuellement, pourrait se faire d’ici 2006.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *