Lexus : ventes record au Royaume-Uni

Lexus : ventes record au Royaume-Uni

Après les Etats-Unis où il s’est hissé en tête des ventes dans le marché de l’automobile haut de gamme, le constructeur Lexus (groupe Toyota) part à la conquête du Vieux Continent. Mais, culture anglo-saxonne oblige, c’est par le marché britannique que le succès arrive pour la plus chic des marques japonaises.
En effet, la filiale britannique de Lexus vient d’annoncer avoir vendu 11.794 unités entre le premier janvier et le 29 septembre 2006. Or, ses ventes totales en 2005 se sont arrêtées à 10.548 exemplaires, alors qu’elles avaient atteint un seuil historique en 2001, avec 11.335 véhicules vendus. Et parce que cette récente performance concerne une année 2006 non encore achevée, on est droit de parler de ventes record en un temps record.
A noter aussi qu’avec son volume réalisé sur les 9 premiers mois de l’année 2006, la filiale britannique de Lexus se permet même le luxe de dépasser -largement- les 8.833 unités vendues durant la même période par la marque au Canada, soit son deuxième marché nord-américain. C’est à croire que les Anglais ne jurent désormais que par Lexus… Loin s’en faut. Car, de luxueux labels comme Jaguar, BMW ou Volvo restent encore bien plus ancrés dans les esprits de la petite bourgeoisie britannique, qui est d’ailleurs très réputée pour son conservatisme.
En fait, sa jolie percée commerciale sur les terres anglaises, Lexus l’a doit à sa nouvelle gamme. Plus précisément, la dernière génération de la berline (d’entrée de gamme) IS est désormais armée d’un moteur Diesel. Et les critiques jusqu’ici enregistrées sur la Lexus IS 220d n’ont été que positives à tous les égards.
A côté du Diesel, le label de luxe de Toyota aura également séduit les acheteurs anglais de véhicules haut de gamme, à travers une offre unique que constituent ses modèles hybrides. Il s’agit de la grande routière la GS 450h et du tout-terrain RX 400h. Deux véhicules, qui associent sous leur capot un moteur essence à un autre électrique. Ces blocs motopropulseurs efficaces brillent surtout par leurs faibles rejets polluants, avec en prime une vignette fiscale sensiblement adoucie pour leurs propriétaires.
En attendant le lancement de son tout nouveau fleuron, la LS 460, prévue pour le début de l’année prochaine, Lexus comme sa filiale britannique ne peuvent qu’espérer de battre de nouveaux records. Toyota, la maison mère de Lexus, ambitionne d’en vendre 500.000 en 2007, alors que l’année en cours devrait se solder par quelque 470.000 unités écoulées dans le monde. Un challenge auquel devrait grandement participer l’engouement grandissant des clients britanniques pour cette marque, qui pour rappel, n’avait vendu que 671 véhicules en 1991, année de son introduction sur ce même marché.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *