Long Shan : «nous voulons exporter 100.000 véhicules»

Long Shan : «nous voulons exporter 100.000 véhicules»

ALM : Comment se présente la firme «Brilliance Jinbei Automobile» et comment évolue-t-elle dans le marché automobile mondial ?
Long Shan : Brilliance Jinbei Automobile regroupe deux labels, à savoir Zhonghua et Jinbei. La première produit des voitures particulières positionnées dans les segments du milieu et du haut de gamme. Actuellement, la gamme de Zhonghua s’articule autour de deux modèles, la Grandeur et la Splendeur.  Quant à la marque Jinbei, elle est plutôt axée sur des véhicules utilitaires, mais elle est aussi leader du marché chinois dans le segment du minibus avec le modèle Haise. Maintenant, en ce qui concerne notre évolution dans le marché automobile mondial, nous essayons d’exporter la marque Zhonghua vers les marchés du Sud asiatique et dans les pays du Proche-Orient en attendant ceux d’Europe et d’Amérique. Pour le minibus Haise et les utilitaires légers, nous les exportons plus vers les marchés d’Afrique et du Proche-Orient.

Pour les années à venir, pensez-vous élargir la gamme de Brilliance ?
Dès l’an prochain, nous allons lancer un coupé sportif. Actuellement, ce véhicule à deux portes répond au nom du code «M3», en attendant de lui trouver un nom commercial définitif. Parallèlement, nous travaillons sur une voiture du segment A (NDLR : segment B au Maroc), mais qui n’aura pas un positionnement premium. Ce sera donc une citadine qui ciblera une clientèle populaire.

En terme de production, quelles sont vos projections dans le moyen terme ?
Notre objectif est d’atteindre une production de 500.000 véhicules dans les cinq années qui viennent. Nous ambitionnons également d’écouler 20% de ce volume aux marchés de l’export. Donc, nous voulons exporter 100.000 véhicules.

Si vous voulez pénétrer les marchés européens avec la berline Zhonghua, ne pensez-vous pas qu’il vous faille non seulement un moteur Diesel, mais aussi la décliner en version break ?
Vous ne le saviez pas encore, mais dans les semaines qui viennent, une version à moteur Diesel sera disponible sur le marché local. En revanche, dans nos projets actuels, nous n’avons nullement prévu de version break pour la Zhonghua. Maintenant, si la demande se fait au niveau du marché local, alors nous développerons ce type de carrosserie pour la Zhonghua. Car, à valeur d’aujourd’hui, nous produisons des voitures destinées avant tout au marché chinois.

Effectuez-vous des crash-tests à vos véhicules ?
Actuellement, nous ne disposons pas de notre propre centre de crash-tests. Mais cela ne nous empêche pas pour autant de faire des crash-tests à tous nos véhicules que nous effectuons dans l’un des centres homologués par l’Etat chinois et conformes aux normes européennes. D’ailleurs, ces crash-tests nous sont imposés par l’Etat.

• Propos recueillis à Shenyang par Jalil Bennani

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *