Marché automobile : 2012 finit en beauté

Marché automobile : 2012 finit en beauté

Comme prévu, le marché automobile marocain a tenu ses promesses et a clôturé l’année avec plus de 17% de croissance par rapport à l’année dernière. Selon les chiffres de l’Aivam, les ventes à fin décembre ont dépassé les 130.000 unités de quelques centaines. Bien évidemment, le mois où le plus gros des ventes a été enregistré est le mois de mai grâce à la tenue de l’Auto Expo avec toutes les promotions qu’on lui connaît. En effet, 13.897 véhicules particuliers ont été écoulés. Une tendance qui s’est confirmée au mois de juin, la plupart des visiteurs passant commande durant le Salon. Avec 12.421 unités vendues, juin a été le second meilleur mois pour les importateurs. Promotions de fin d’année obligent, c’est le mois de décembre qui vient compléter le trio des meilleurs mois de cette année 2012 avec 11.959 voitures particulières écoulées.
Les trois segments qui sont en tête des ventes cette année sont en premier lieu les citadines avec 26.958 unités vendues suivies de très près par les ludospaces qui ont toujours autant de succès sur notre marché, enregistrant cette année 22.260 ventes avec une montée en puissance du Fiat Doblo qui a eu les faveurs du public au profit d’autres modèles habitués à figurer sur les premières marches du podium. A quelques unités près, le segment des 4×4 se classe 3ème des catégories au sein desquelles il s’est vendu le plus de véhicules avec 22.195 unités. Ne connaissant pas vraiment la crise, la catégorie des voitures luxueuses a écoulé 185 véhicules. Jaguar arrive en tête avec 57 voitures, suivi de Porsche qui a réalisé un très bel exercice avec 49 unités alors que BMW monte sur la dernière marche du podium à une unité près de Mercedes qui est donc 4ème.  Pour ce qui est du classement par ville, c’est bien évidemment Casablanca qui arrive en tête avec plus de 50.000 véhicules vendus, soit près de 40% du marché.
En seconde position, on retrouve Rabat avec 18.542 voitures particulières écoulées. Conscients du potentiel du Sud marocain, plusieurs importateurs ont, notamment, misé sur Marrakech et Agadir qui se classent respectivement 3ème et 4ème devant Fès avec ses  5.319 unités vendues en 2012. Toujours par ville mais cette fois pour le VUL, les deux premières places du classement restent inchangées alors qu’Agadir passe devant Marrakech et que Fès cède sa place à Beni Mellal qui entre dans le Top 5.  Il faut dire que le VUL a connu une année plutôt mitigée et après plusieurs mois avec des chiffres en baisse, il réussit tout de même à clôturer l’année avec une croissance de 0,67% en comparaison avec 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *