Marché automobile marocain : la reprise se fait attendre

Marché automobile marocain : la reprise se fait attendre

Le marché automobile marocain voyait rouge pendant les vacances. On aurait pensé qu’avec la rentrée, ce marché automobile se redresserait. Il paraît toutefois que tel n’est pas le cas. Les chiffres communiqués par l’ Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) font état d’une tendance baissière aussi bien en ce qui concerne le marché du véhicule particulier (VP) que celui du véhicule utilitaire léger ( VUL).

C’est donc un marché automobile marocain toujours en berne. La tendance baissière s’accentue davantage et le véhicule particulier en est bien évidemment le premier touché. En effet, il affiche une baisse de l’ordre de 8,36% alors que le marché est à -6,95%. Le top 10 reste en partie inchangé et les croissances à deux chiffres se font de plus en plus rares. Dominant encore et toujours le marché, Dacia est toujours dans le vert avec une croissance de 5,36% en écoulant à fin juillet 19.317 unités.

Quant à Renault, elle conserve sa seconde position malgré une baisse de 11,04% de ses ventes, soit 1.381 véhicules de moins écoulés par rapport à la même période en 2012. Ford, qui a enchaîné les lancements ces derniers temps, reste sur la 3ème marche du podium au moment où il n’affiche plus une croissance à deux chiffres mais avec 8,71% de parts de marché, il a écoulé 6.384 unités à fin juillet. Echouant au pied du podium, Peugeot a cédé sa place à Hyundai qui figure désormais quatrième dans ce classement. Confirmant ses résultats exceptionnels enregistrés tout au long de l’année, Hyundai assure une bonne cadence des ventes de véhicules particuliers (4ème en ventes cumulées). En effet, la marque coréenne, grâce à sa gamme très diversifiée, a augmenté ses ventes de 15,84% en écoulant 6.173 unités jusqu’à fin juillet.

Peugeot complète le top 5 et a vu ses ventes baisser de 15,06%, ce qui représente 1.084 véhicules particuliers de moins que l’année dernière à la même période. Dans la seconde partie du top 10, Fiat, comme Nissan, est l’un des seuls à afficher une croissance à deux chiffres. La marque italienne a vu ses ventes augmenter de 15,06%, soit 533 unités de plus qu’en 2012. Chez Volkswagen, la baisse dépasse les 18% puisque la marque allemande a perdu plus de 795 unités par rapport à l’année précédente. Toutefois, si Citroën bascule dans le rouge, elle limite les dégâts avec une baisse d’à peine 4,40%, cette baisse qui s’est accrue par rapport au mois passé a fait perdre à la marque française 164 unités par rapport à la même période de l’année dernière.

Pour ce qui est de Mercedes, la marque étoile fait son entrée dans le top 10 des voitures particulières. Elle a, en effet, profité de ses différents lancements cette année pour augmenter ses ventes de 3,04% au moment où les autres marques premiums affichent des résultats en demi-teinte. En termes d’évolution des ventes, la plus forte progression enregistrée est celle de Porsche qui a écoulé 113 unités à fin juillet, soit une croissance de 25,56% par rapport à l’année dernière. Pour ce qui est du VUL, faisant place à d’autres protagonistes tels que Mitsubishi ou encore Isuzu, il affiche une croissance de l’ordre de 7,29% en comparaison avec la même période en 2012. Somme toute, les progressions à deux chiffres se font de plus en plus rares et le marché automobile marocain ne cesse de clignoter rouge. A quand la reprise ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *