août 19, 2017

Marché automobile : Record d’immatriculations en 2016

Marché automobile : Record d’immatriculations en 2016

Plus de 163.000 unités vendues à fin décembre

L’année 2016 est une année tellement exceptionnelle pour le marché automobile marocain qu’il faudrait la marquer d’une pierre blanche. Le record des ventes a été pour la deuxième année consécutive pulvérisé.

Ainsi, à fin 2016, pas moins de 163.110 unités ont été vendues. Ce chiffre est en hausse de 23,56%. Force est de constater que la santé de ce marché s’améliore sensiblement grâce au concours d’un ensemble de mesures incitatives qui ont réussi à séduire les acquéreurs, notamment à travers les différentes promotions, la baisse des taux d’intérêt, etc.

Selon les statistiques de l’Association marocaine des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), le segment des voitures particulières s’est naturellement imposé pour enregistrer 152.324 unités, ce qui équivaut à une progression de 25,91%.

En revanche, celle des véhicules utilitaires légers n’a pas réussi à signer une progression et s’est contentée d’écouler 10.786 unités seulement, en baisse de 2,2%.

Le bond de Renault

Il est de ces chiffres dont l’éloquence suffit. Ceux du Groupe Renault sont particulièrement flatteurs. D’ailleurs, le constructeur français peut bien dire merci à sa marque «low-cost» Dacia dont les immatriculations ont été chiffrées à 42.279, soit une croissance de 16,37%. Les acquéreurs à petit budget y trouvent ce qu’ils recherchent.Quant aux marques Renault, elles occupent la seconde place avec un volume de 17.121 et un bond considérable de 45,82%. Ce progrès est imputé au renforcement de réseau et au rajeunissement de la gamme. Le podium est complété par Ford qui s’adjuge la troisième position 14.502 unités et une progression de 40,99%. Elle a beaucoup profité du large réseau du Groupe Auto Hall pour affûter ses armes.

S’agissant du rival français de la marque au losange, Peugeot occupe la quatrième position avec 10.625 voitures vendues, soit une hausse de 21,73%. PSA connaît actuellement un renouvellement de produits vedettes et s’attend à de meilleurs résultats pour le nouvel exercice. Par ailleurs, le groupe Volkswagen (VW) ne s’est pas laissé influencer par l’affaire des moteurs diesel et a pu malgré tout s’offrir une bonne cinquième place avec 10.509 immatriculations, en hausse de 71,6%. La marque germanique doit surtout ces résultats à sa nouvelle approche visant à baisser les prix et asseoir un bon rapport qualité/prix. La marque coréenne Hyundai prend la sixième place après avoir écoulé 9.412 véhicules avec une progression de 17,28%.  Une bonne partie des modèles de la marque coréenne a un positionnement marqué dans son segment.

L’italienne Fiat occupe le septième rang et totalise un chiffre de 8.636 voitures vendues et une croissance de 8,32%. Nous retrouvons à la 8ème place Nissan avec un volume de 6.528 immatriculations, en progression  de 21,81%. La marque nippone est talonnée de très près par Citroën qui en a vendu 6.449, en hausse de 25,79%. Dans le cadre de la nouvelle vision de Sopriam, la marque aux chevrons a pu retrouver la ténacité qu’on lui connaît. Toyota termine le peloton à 4.023 immatriculations, soit une croissance de 27,43%.

Ces marques qui se disputent le luxe

Les grands constructeurs mondiaux de ce segment se trouvent dans un mouchoir de poche. Le groupe allemand BMW (avec Mini) a pu faire mieux que son rival Mercedes. La marque à l’hélice a fini par écouler 2.826 voitures, soit une hausse de 27,34%. Concernant la marque à l’étoile, elle affiche un bond de 25,28% traduisant 2.726 ventes. Quant à Audi, le nombre des immatriculations est de 2.065 unités en hausse, soit une croissance de 12,29%. Ainsi perçu, le marché de l’automobile au Maroc est promis à un bel avenir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *