Marché marocain : Les trois «leaders»

Si le marché automobile marocain affichait une légère stagnation depuis quelques années, 2004 est en passe de faire une petite exception. En effet, à quelques semaines du 31 décembre 2004, les chiffres attestent d’une certaine évolution par rapport à 2003, et plus exactement 28,37%. Mais qu’on se mette d’accord : il s’agit ici du marché des véhicules de tourisme (voitures et 4×4) importés montés. Et à valeur d’aujourd’hui et d’après les statistiques arrêtées à fin octobre dernier et communiquées par l’AIVAM (l’Association des importateurs de véhicules automobiles montés), Renault est le leader du marché des voitures de tourisme importées au Maroc. La filiale de la marque au losange est en effet en pôle position avec 4112 véhicules écoulés depuis le premier janvier 2004. Elle est suivie par la marque Peugeot qui a comptabilisé 3826 ventes, elle-même talonnée de très près par Toyota qui a cumulé 3821, soit cinq unités d’écart. A n’en pas douter, le japonais, très en forme depuis quelques temps, va certainement doubler l’importateur de la marque au lion d’ici la fin de l’année.
Pire encore, il pourrait inquiéter Renault au point de le faire chavirer de son piédestal. Sauf qu’une autre précision doit être apportée. En fait, il existe plusieurs classifications que chacune des trois marques concernées n’hésitent pas à employer pour s’attribuer le titre forcément très flatteur de leader du marché automobile marocain. A nous de les mettre en relief.Renault est le leader, si l’on comptabilise le total de ses voitures importées (4112) ainsi que celui des ses véhicules de tourisme montés localement (3884), à savoir le Kangoo en version VP, c’est-à-dire avec banquette. Renault est donc le numéro un des ventes du marché des voitures de tourisme au Maroc, qu’elles soient importées ou montées. Toyota est le leader, si l’on comptabilise ses ventes de voitures de tourisme importées (3821), plus celles de ses utilitaires légers (988), importées toujours. Toyota est donc le numéro un du marché des véhicules importés au Maroc, incluant les voitures de tourisme et les utilitaires légers. Et ce, puisque dans cette dernière catégorie, Renault n’a pu écouler que 168 unités, qu’il faudrait cumuler aux 4112 voitures vendues.
Enfin, avec le cumul des ventes de véhicules importés de Peugeot (3826) et de Citroën (2070), Sopriam est le premier importateur d’automobiles au Maroc. Ainsi, avec 5896 ventes réalisées depuis le premier janvier 2004, il est le leader du marché marocain des voitures de tourisme importées montées. On en vient alors à une situation où tout le monde est leader, ce qui est à la fois absurde et impossible.
Enfin, si tout cela prête à confusion, on retiendra que le marché total, qui a atteint, toutes catégorie confondues les 44.663 ventes à fin octobre dernier, va clôturer l’année avec un total bien supérieur à 50.000 unités. Soit, plus qu’en 2003, mais toujours loin du cap tant espéré des 100.000 ventes par an.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *