octobre 22, 2017

Mécanique automobile : Conducteurs, attention à vos voyants !

Mécanique automobile : Conducteurs, attention à vos voyants !

En plus de garder l’œil (et le bon !) sur la route, gardez- en un rivé sur vos voyants. Ces petites lumières colorées comme un sapin de Noël qui s’affichent sur votre tableau de bord vous donnent une foule d’indications providentielles sur la santé de votre véhicule et de votre moteur. Et si vous êtes suffisamment attentifs, vous conserverez votre moteur en bonne santé et vous éviterez de coûteuses réparations, voire des détériorations irréversibles. Voici nos conseils de la semaine.

Voyant de température: Chaud devant !

Dès qu’il s’allume, vous n’avez plus d’autre choix que d’arrêter votre véhicule. Première chose à faire: vérifier s’il y a assez de liquide de refroidissement. Si votre véhicule manque de liquide alors rajoutez-en. Si le niveau du liquide de refroidissement est correct, commencez par observer si votre moteur chauffe uniquement au démarrage. Si c’est le cas, vérifiez l’état des durites. Si les durites sont intactes, et si le moteur chauffe uniquement dans les embouteillages, c’est que votre ventilateur est en panne. Enfin, si votre moteur chauffe en période de canicule, alors c’est le radiateur qui doit être à l’origine du problème. Nettoyez votre radiateur. Avec un peu de chance, cela devrait suffire.

 

Voyant d’huile : Casse moteur imminente

Première question à se poser : y a-t-il assez d’huile ? Si l’huile manque, rajoutez-en. Il est vital qu’il y’en ait une quantité suffisante afin que le moteur soit bien lubrifié. Un manque d’huile peut conduire à une élévation excessive de la température du moteur, ce qui amènera inexorablement à la perte définitive du moteur provoquée par la fonte de certains de ses éléments. Ensuite, si le témoin s’allume et s’éteint alternativement lorsque le moteur est chaud, alors ne cherchez plus : c’est que l’huile est trop fluide. Dans ce cas, soit l’huile mise lors de la dernière vidange était inadaptée (pas assez visqueuse) ou contenait de l’eau, soit elle était trop vieille et a perdu de sa viscosité. Dans les deux cas il faudra la changer. Si le voyant persiste à rester allumé, vérifiez alors si le filtre à huile est propre. S’il l’est, alors le problème vient sans doute d’une pompe à huile défectueuse et donc passage obligé par le garagiste.

 

Voyant de freins : ça ne rigole plus !

Premier réflexe dès qu’il s’allume, commencez par vérifier si vous avez complètement desserré votre frein à main ! Eh oui, ça peut arriver même aux plus chevronnés d’entre nous ! Le voyant allumé indique que le frein à main est enclenché. Desserrez-le, et le voyant devrait s’éteindre. S’il ne s’éteint pas, vérifiez alors si le niveau du liquide de freins n’est pas faible. Si vous jugez le niveau du liquide de frein suffisant, alors il se peut qu’il y ait un déséquilibre (baisse) de pression au niveau du système de freinage, du par exemple à une fuite au niveau du maître-cylindre). Si le voyant s’allume et s’éteint alternativement c’est que le niveau du liquide de frein est légèrement insuffisant. Selon les mouvements de la voiture, le capteur qui mesure le niveau du liquide rentre parfois en contact avec le liquide de frein (le voyant s’éteint), et parfois non (le voyant s’allume). Achetez un bidon de liquide de frein et faites l’appoint.

 

Voyant de batterie : Bientôt plus de jus !

Si le voyant s’allume et s’éteint alternativement : le problème vient d’un alternateur défaillant ou bien de la courroie d’alternateur qui a tendance à glisser. Il faudra remplacer au plus vite l’élément défectueux, car il risque d’immobiliser votre voiture. Si le voyant s’affiche en continu alors vérifiez l’état de la courroie d’alternateur. Si elle est cassée, le voyant de la batterie restera allumé en permanence, et vous n’aurez alors en général que très peu de temps pour conduire votre voiture au garage le plus proche (phares et autoradio éteints pour économiser la batterie qui ne se recharge plus !). Si la courroie est en bon état, alors c’est l’alternateur qui est défectueux et doit être illico remplacé. Le système de charge et de démarrage permet de faire fonctionner les multiples organes électriques présents sur votre véhicule (éclairage, lève-vitre, lunette arrière chauffante…). Il permet aussi le lancement de votre moteur par l’intermédiaire du démarreur. Lorsqu’un alternateur est en fin de vie ou que la courroie qui le recharge est cassée, vous pouvez encore rouler avec votre voiture près de 100 kms. Attention toutefois à ne pas utiliser les fonctions les plus énergivores de votre véhicule (chauffage, condensateur lunette arrière et démarrage du moteur).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *