Michelin Active Wheel : Bibendum réinvente la roue

Michelin Active Wheel : Bibendum réinvente la roue

Imaginez une voiture sans moteur ! Du moins, sans l’encombrement d’organes mécaniques, ni sous le capot, ni dans le coffre. Eh bien, c’est possible et c’est Michelin qui est en passe de réaliser cette révolution automobile. Comment ? En présentant actuellement au Mondial de l’Automobile (Paris) une roue intelligente, capable de mouvoir le véhicule sans avoir besoin de carburant et tout en assurant les fonctions de suspension et de freinage.
Baptisée «Active Wheel», cette roue du futur est la première au monde à pouvoir intégrer à la fois trois organes. D’abord, un petit moteur électrique de 30 kw, alimenté par une batterie ou une pile à combustible. Ensuite, un système de freinage composé d’un disque et d’un étrier. Puis, un module de suspension composé de trois éléments : un moteur électrique de suspension, un ressort de suspension et une suspension active intégrée. Un module qui occupe près de la moitié de la roue et assure un confort de roulement et une tenue de route sans égal, puisque roulis et tangage sont automatiquement corrigés. Pas de suspension mécanique, ni d’embrayage, ni d’arbre de transmission ou de différentiel. C’est donc une révolution électrique et électronique que propose l’Active Wheel. Selon le pneumaticien français, «ces technologies développées par Michelin permettent de pouvoir repenser intégralement l’automobile». En effet, tous les composants mécaniques d’une voiture traditionnelle n’ont plus aucune utilité ici. L’Active Wheel ouvre ainsi de nouveaux horizons aux constructeurs automobiles, dans le sens où elle permet une simplification extrême dans la conception du véhicule. D’une part, designers et concepteurs profitent de l’espace libéré pour développer des carrosseries et des intérieurs jusqu’ici inimaginables (habitacle plus grand, formes réinventées). D’autre part, il est possible aux ingénieurs de combiner sur un même véhicule, quatre moteurs (un dans chaque roue) ou bien seulement deux (par exemple dans les deux roues avant) et ce, selon la puissance souhaitée et le type d’usage recherché (urbain, 4×4…). En troisième lieu, la légèreté du véhicule y gagne et le besoin en énergie se trouve, lui aussi, limité. Résultat, le véhicule qui brille déjà par sa fibre écologique (zéro pollution) dispose d’une autonomie qui répond enfin aux attentes des automobilistes. Tout cela n’est pas qu’un brevet déposé et couché sur papier, puisqu’au Mondial de Paris, le stand de la marque Venturi expose en avant-première mondiale la Volage. Développé en partenariat avec Michelin, ce roadster est le plus en avance sur son temps. Doté de quatre roues motrices «Active Wheel» il accélère de 0 à 100km/h en moins de 5 secondes et atteint aisément les 150 km/h. Prodigieux et très prometteur ! Michelin n’a jamais produit de voitures. Néanmoins, le numéro 1 mondial du pneumatique investit de façon considérable en matière de technologies écologiques et de mobilité durable. Et avec l’Active Wheel, Michelin cherche tout simplement à prouver qu’il veut rester le maître incontestable de la roue. Reste une série de questions que l’on est en droit de se poser. A quand l’industrialisation en série de cette roue ? Sera-t-elle fiable ? Pourra-t-elle équiper d’autres engins que l’automobile ? L’avenir nous le dira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *