Mini : le bilan Après 5 ans

Mini : le bilan Après 5 ans

Mini, label le plus chic dans le segment des citadines, vient d’accomplir une carrière commerciale de cinq ans, qui n’est pas prête de s’arrêter. En effet, c’est le 7 juillet 2001 que la plus célèbre des petites anglaises fut lancée dans le monde. L’occasion pour les responsables de la marque pour dresser un bilan relatif à l’image et aux ventes de la Mini depuis son rachat par le BMW Group en 2000.
Il en ressort que la marque, présente sur plus de 70 marchés, a livré plus de 800.000 exemplaires de sa gamme qui compte actuellement 8 versions (Mini One, Mini One D, Mini Cooper, Mini Cooper S, Mini One Convertible, Mini Cooper Convertible, Mini Cooper S Convertible et Mini Cooper S avec Kit John Cooper Works).
Véritable succès en Europe, Mini reste en toute logique très plébiscitée dans son pays natal, à savoir le Royaume-Uni. Il n’est donc pas étrange d’apprendre que c’est ce même marché qui détient le record des ventes de Mini, puisqu’il s’en est écoulé quelque 44.770 unités l’an dernier. Un succès que le directeur général de la Mini au Royaume-Uni, Andy Hearn, ne manque pas de commenter, de façon fière mais objective : «La réussite immédiate de Mini sur le marché britannique a très tôt dépassé les frontières, de l’Espagne jusqu’en Corée du Sud en passant par les Etats-Unis et la Chine. Par son design, ses qualités dynamiques et son excellente réputation auprès des propriétaires, la gamme Mini s’est fortement distinguée du lot. Et, cinq ans après son lancement, Mini continue encore à remporter des essais comparatifs grâce notamment à ses niveaux de qualité et de sécurité». Des qualités éprouvées par une centaine de trophées et distinctions remportés depuis 2001 et principalement décernés par des magazines spécialisés. Les plus réputés d’entre eux sont britanniques comme Top Gear, Car, Autocar, Auto Express ou encore What Car. Le tout sans oublier que la Mini a été, en 2003, la première automobile «made in England» à remporter le titre de «Voiture de l’année» en Amérique du Nord.
Sous un angle purement industriel, la Mini est uniquement fabriquée par l’usine d’Oxford. Un site qui emploie 4.500 personnes et qui aura nécessité au groupe BMW un investissement de 380 millions de livres sterling entre 2000 et 2007. Par ailleurs, il faut savoir que toutes les Mini intègrent des moteurs et des panneaux de carrosseries fournis par les usines (britanniques) de BMW, basées respectivement à Swindon et à Hams Hall.
Au Maroc enfin, Smeia (l’importateur exclusif des marques du BMW Group) a livré plus de  130 Mini depuis 2003, soit une moyenne de 40 exemplaires par an. Un petit volume d’apparence, mais le succès est bien au rendez-vous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *