Mitsubishi renoue avec les bénéfices

Environ 73 millions de dollars. Tel est le bénéfice net dégagé par Mitsubishi Motors Corporation (MMC) au terme de l’année fiscale 2006 (exercice clos le 31 mars 2007). Les comptes du constructeur japonais sont, pour la première fois depuis 2002, passés au vert. Cela malgré une baisse de ses ventes de 8,3% par rapport à 2005.
Plus précisément, Mitsubishi a livré 1,232 million de véhicules, soit une baisse d’environ 112.000 unités. Mais il faudrait juste préciser que cette décroissance est d’ordre industrielle plutôt que commerciale, puisqu’elle est liée à la cessation de production de la Smart Forfour dans l’usine néerlandaise du constructeur nippon.
Du reste, Mitsubishi annonce des chiffres pour le moins satisfaisants : un chiffre d’affaires en progression de 3,9% à 2.202,9 milliards de yen ; une marge opérationnelle de 40,2 milliards de yen, soit six fois plus qu’en 2005 (6,8 milliards) et surtout un bénéfice net de 8,7 milliards de yen (73 millions de dollars) contre une perte de 92,2 milliards de yen l’année précédente.
Pour l’année fiscale 2007, Mitsubishi table sur une croissance globale de ses ventes de 7,4% à 1,232 million d’unités. Pour cela, ce constructeur, mondialement réputé pour ses 4×4, compte beaucoup sur l’Outlander et le nouveau Pajero, ses deux dernières nouveautés lancées en 2006. Mais MMC nourrit aussi et surtout de grandes ambitions sur l’arrivée de la nouvelle Lancer.
Celle-ci, qui reste l’un des modèles les plus stratégiques dans la gamme de Mitsubishi, sera présentée au Salon de Frankfort pour une sortie en Europe prévue à l’horizon 2008. Fort d’une gamme renouvelée et d’une image en passe d’être revigorée sur le marché mondial, Mitsubishi ne devrait donc pas trop attendre pour voir ses ventes repartir à la hausse dans les mois qui viennent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *