Morocco Desert Challenge: Un plateau relevé pour un rallye-raid exceptionnel

Morocco Desert Challenge: Un plateau relevé pour  un rallye-raid exceptionnel

Ils étaient près de 475 concurrents originaires de 22 pays dont 5 pilotes marocains à avoir pris lundi le départ à Agadir du Morocco Desert Challenge (MDC), un rallye-raid qui sillonnera plusieurs régions du Royaume sur sept étapes de 2.600 km.

C’est au légendaire navigateur Dakar, Jean-Marie Lurquin, que revenait le privilège de mener la voiture d’ouverture de cette épreuve, précédemment connue sous le nom du «Libya Rally».

«Le MDC unit tout : de l’Atlantique à la côte méditerranéenne à travers la plage, des dunes, oueds, des rochers, et des pentes. Le départ de la Plage Blanche (à Guelmim) est pour moi aussi mythique que l’arrivée au Lac Rose à Dakar. Je suis depuis des années dans les compétitions mondiales de rallye et j’ai conduit partout dans le monde, mais ce parcours a vraiment tout pour un rallye-raid», a indiqué celui qui a gagné en tant que co-pilote des toppers comme Jean-Luis Schlesser, Josep Maria Servia et Giniel de Villiers plusieurs étapes du Dakar et de rallyes-raids internationaux.

Durant les trois derniers jours, la grande place Al Amal, au cœur de la capitale du Souss, a vu converger les participants du rallye, l’occasion pour compléter les formalités et opérer les dernières vérifications mécaniques en vue de la grande aventure.

«Tout le monde devrait obtenir l’ensemble de ses cachets après le contrôle technique. Tôt lundi matin, les véhicules ayant passé les contrôles administratifs, techniques et de sécurité prennent le départ de la première des sept étapes», a indiqué le directeur de la course, Gert Duson.

A la veille du départ, des pilotes des plus expérimentés sur la liste des engagés ne cachaient pas leur enthousiasme de participer à cette épreuve.

«Je suis ici pour gagner», a indiqué à ce propos l’un des favoris dans le classement des motos, le Portugais Pedro Bianchi Prata, qui a participé en tant que pilote d’usine pour Honda aux grands événements comme le Dakar.

«Mais chaque rallye reste imprévisible», prévient Bianchi qui se trouve au Maroc en tant que pilote d’usine, mais avec sa propre équipe et sa propre moto.

S’agissant de l’itinéraire, le Morocco Desert Challenge 2017 a commencé sa première étape lundi même sur la plage blanche à Guelmim sur une distance de 387 km vers Icht.

La seconde étape de Icht- Foum Zguid (359 km), suivie de Foum Zguid -Oum Jrane (345 km), Oum Jrane – Merzouga (271,5 km), Merzouga-Merzouga (230 km), Merzouga – Tendrara (405 km), Tendrara bivouac – Oujda (178 km). La remise des prix aura lieu à Saïdia, le 23 avril, au terme d’un périple qui confirmera indéniablement la grande tradition du Maroc en rallyes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *