Nissan Maroc change de propriétaire

Nissan Maroc change de propriétaire

C’est fait et, cette fois, c’est officiel : l’importateur marocain de Nissan, jusqu’ici détenu par Renault Maroc passe sous le giron du groupe CFAO. C’est ce qu’ont annoncé, conjointement, les deux groupes dans des communiqués différents, mais tous deux laconiques. Jugez-en… «Le groupe CFAO annonce avoir conclu, ce jour, un accord avec Renault Maroc et Nissan Motor Co.ltd portant sur l’acquisition de la société SIAB, importateur distributeur de la marque Nissan pour le marché marocain», lit-on sur le document diffusé par la filiale du groupe Pinault Printemps Redoute (PPR). Le même document ajoute : «Cette opération permet au groupe CFAO de consolider sa présence dans le Royaume du Maroc et de renforcer ses positions sur le segment des véhicules particuliers». Puis une déclaration de l’un des hauts responsables dudit groupe, présent à Casablanca ce jour-là. «Nous nous félicitons de cet accord au terme duquel nous allons poursuivre le développement de la société en maintenant des équipes et des investissements dédiés à la marque Nissan», a commenté Bertrand Thiébaut, directeur général adjoint CFAO Automotive, la division de distribution automobile du groupe CFAO. Encore plus succinct, le mail parvenu de la part de Renault Maroc ne donne pas plus de détails sur l’opération. Outre le fait que «Renault Maroc cède 100% des actions de sa filiale SIAB (importateur exclusif de la marque Nissan au Maroc) au groupe CFAO», le communiqué de la filiale du losange explique qu’«en accord avec Renault sas et Nissan Motor Company, Renault Maroc a décidé de concentrer ses efforts et ses investissements sur les marques Renault et Dacia, qui, à elles deux, commercialisent plus d’une voiture sur trois au Maroc». Puis de préciser que «l’acquisition de l’intégralité des actions de SIAB par CFAO prévoit le maintien du personnel de la société, du site commercial de Moulay Ismail à Casablanca et la continuation des relations avec les partenaires constituant son réseau commercial au Maroc», histoire de tranquilliser les troupes et les concessionnaires. Voilà pour dire toute la littérature dont a fait l’objet l’aspect médiatique d’une telle transaction, dont le montant est resté –bien évidemment– dans la plus grande confidentialité. Ce que l’on sait également et de source proche du dossier, c’est que le nouveau propriétaire de la «carte» Nissan au Maroc est résolu à en faire une marque automobile parmi les plus vendues dans le Royaume. L’objectif serait même de doubler les ventes annuelles d’ici 2012. Pour cela, le nouveau propriétaire peut non seulement compter sur de futurs produits comme la nouvelle Micra, mais aussi sur le repositionnement du prix de modèles clés comme le Qashqai dCi (à partir de 224.000 DH). Sans compter le très probable retour du constructeur dans le projet industriel de Renault Tanger-Med à l’horizon 2013. Mais c’est aussi et surtout sur le management qui va s’atteler, et de façon effective, à la croissance commerciale de Nissan au Maroc. À cet effet, François Villa, nouveau patron de SIAB, a décidé de maintenir au poste de directeur commercial Nicolas Béguin, l’homme qui avait réussi en un an seulement à faire progresser les ventes de plus de 70% en 2008. De gros défis pour ces deux hommes conscients de tous les enjeux. Leurs priorités : élargir le réseau, étoffer la gamme et peaufiner l’image de Nissan au Maroc. Un label qui, demain plus qu’aujourd’hui, a de l’avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *