Nissan Micra : née pour dominer

Nissan Micra : née pour dominer

«Mettez en commun 25 ans d’expérience dans la conception de citadines… une plate-forme entièrement nouvelle et polyvalente, et le savoir-faire industriel de Nissan… vous obtenez comme résultat un véhicule moderne, accessible, appelé à devenir un redoutable concurrent sur la scène mondiale». C’est en ces termes que Carlos Ghosn, président de Nissan, a présenté la quatrième et nouvelle génération de la Micra sur le stand Nissan au 80ème Salon de Genève (du 4 au 14 mars).
Crayonnée par le designer Makoto Yamane, à qui l’on doit également les concept-cars des modèles GT-R et Qashqai, la nouvelle Micra arbore une ligne moins rondouillarde et un peu plus «consensuelle». Un maître mot qui prévaut aussi dans l’aménagement intérieur, qui s’avère en tout cas bien plus moderne que celui de l’ancien modèle. En fait et c’est l’un des objectifs assignés aux designers–, cette nouvelle Micra se devait absolument d’afficher un design séduisant et international. Et pour cause, elle est destinée à être commercialisée dans 160 pays. Mais sa production se fera simultanément dans quatre usines différentes, dont celle de Sunderland au Royaume-Uni et celle d’Oppama au Japon. À ce sujet et techniquement parlant, l’auto a été développée et construite sur la toute nouvelle plate-forme V de Nissan qui a fait l’objet de nouveaux process d’ingénierie de production. La Micra voit donc sa longueur augmenter d’environ 6 cm, à 3,78 mètres. L’empattement y gagne une vingtaine de millimètres au profit d’une meilleure habitabilité, même si l’auto perd 10 mm en hauteur (à 1,53 m). En fait, la Micra est plus développée sur le plan aérodynamique comme en attestent son soubassement retravaillé et son becquet de toit. Mécaniquement, elle ne s’animera que de blocs à essence dont un nouveau 3 cylindres 1.2 litre inédit, proposant deux puissances : 80 chevaux et 98 ch (Turbo à injection directe). En faisant une croix sur le diesel, Nissan ne s’empêche pas pour autant d’afficher des prévisions optimistes, selon les dires de son P-dg. «Notre nouvelle gamme de citadines contribuera à faire progresser la présence mondiale de Nissan sur le marché de 80%, actuellement à 94 %, en 2012. À pleine cadence, en 2013, nos ventes annuelles de citadines mondiales atteindront selon nos prévisions un million d’exemplaires», dixit M. Ghosn.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *