Nissan Murano : Un léger lifting

Nissan Murano : Un léger lifting

Sur le marché automobile national, Nissan Maroc est présent avec une large gamme de véhicules 4×4. Dans cette fratrie, le Murano s’est très vite forgé une place de choix, opérant dans le segment des tout-terrain de luxe. Cela, malgré le fait qu’il ne dispose pas de moteur Diesel. D’ailleurs, tout le monde sait que ce véhicule n’a pas de grandes prétentions en milieu tout-terrain, même si la piste ne lui fait pas peur. Le Murano avoue plutôt son penchant pour l’asphalte et préfère laisser le franchissement à ses spécialistes de frères, le Patrol et le Pathfinder. Ce qu’il faudrait préciser par ailleurs, c’est que ce modèle appartient en fait à la catégorie des crossover. Et, moins de quatre ans après son apparition, il était logique que le Murano ait droit à un léger toilettage. 
Extérieurement tout d’abord. Outre l’adoption de nouvelles jantes (de 18 pouces) à 6 branches, de protections latérales et de barres de toit, le Murano 2007 ajoute du chrome au niveau de ses poignées de portes et de ses bas de caisse. Plus raffiné le jour, le Murano l’est également la nuit, lorsque s’illuminent ses feux arrière à diodes électroluminescentes (LED). Du reste, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de cet SUV des temps modernes, à savoir le traitement réussi de sa face avant, ses roues repoussées aux quatre coins et son arrière trapu qui évoque immanquablement celui du coupé 350Z.
A son bord, peu ou proue d’évolution. Mais qu’à cela ne tienne, le Murano tel qu’il est à l’origine est d’emblée embourgeoisé. Sellerie cuir, sièges avant et pédaliers à réglages électriques (avec mémoire), toit ouvrant, régulateur de vitesse, système audio de grande qualité (Bose), dossiers arrière inclinables… le Murano profite d’un intérieur de grande classe. A cela, s’ajoutent les phares au xénon et les traditionnels systèmes d’aide à la conduite, dont un ABS avec répartiteur (EBD) et amplificateur (BA) de freinage, ainsi qu’un contrôle dynamique de trajectoire (VDC).
En revanche, point de changement sur le plan mécanique. Le capot du Murano abrite toujours le même V6 essence de 3.5 litres, qui anime aussi le coupé 350 Z. Ce bloc, qui continue à figurer chaque année parmi les 10 meilleurs moteurs automobiles au monde, est associé à une boîte de vitesse automatique à variation continue (CVT). Une boîte qui fait que le moteur travaille en permanence sur plage de régime la plus adaptée et la plus favorable. Concrètement, cela se traduit par accélérations à la fois dynamiques et sans à coup, mais surtout par une consommation optimale.
Enfin, à 545.000 DH, la version restylée du Murano devrait pouvoir pérenniser son succès commercial. L’an dernier, il s’en était vendu tout de même près d’une centaine au Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *