Nissan prime les lauréats de la «Voiture de l’Aventure 2007»

Pour sa deuxième édition, la «Voiture de l’Aventure 2007» aura enregistré une plus grande participation auprès des écoles primaires du Royaume. Normal, puisque Nissan Maroc, l’initiateur de ce concours inter-écoles l’a élargi, cette fois, au-delà de l’axe Rabat-Casablanca. Ce sont donc 50 maquettes qui ont été réalisées par des établissements de six villes marocaines (Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, El Jadida et Mohammedia), puis exposées au Nissan Lounge (situé sur la Corniche) à Casablanca.
Une fois de plus, le but ou la thématique de ce concours consistait à réaliser une maquette de voiture à l’aide exclusive de matériaux recyclables (boîtes, pots, papier, carton…). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les 6.500 enfants répartis dans les 50 écoles participantes n’ont pas manqué de d’originalité. Ils ont même fait preuve d’une créativité sans limites dans la réalisation de leurs maquettes, rendant davantage difficile au jury, la tâche de départager toutes ces petites réalisations. Un jury pourtant professionnel et assez étoffé, puisque présidé par Abdelrahmane Rahoule (Directeur de l’Ecole de Beau-Arts de Casablanca) et composé de Karim Halimi (architecte), Bachir Namany (architecte maquettiste), Hicham Atlassi (responsable après-vente Nissan Maroc) et Jalil Bennani (journaliste automobile à Aujourd’hui Le Maroc).
Et c’est finalement l’œuvre du Groupe scolaire Achbal El Fath (Rabat) qui a remporté le premier prix (un ordinateur et une imprimante). Sa création – une sorte d’OVNI roulant –, montre que celui qui l’a imaginé a su concrétiser avec originalité ce que pourrait être l’automobile de demain, mais en n’employant que des matériaux simplistes (vieux CD, boules en plastique) et en grande partie recyclables. Le deuxième prix (un ordinateur) est revenu à El Khaddari Hatim de l’Ecole OLM (Rabat). Là encore, il a été question de créativité, puisque sa maquette était principalement – mais joliment – fabriquée par des objets en plastique de récupération, à l’image d’un fond de bouteille d’huile découpé en guise de calandre et d’une série de coquille de stylo Bic modelée pour former le toit. Le troisième Prix (un appareil photo numérique) a été remporté par Ikhlas Asouka, de l’Institution El Idrissi.
Ceci étant et si le jury a eu du mal à départager les belles réalisations, il a en revanche craqué à l’unanimité sur une œuvre assez recherchée. Une sorte de sculpture métallique, ayant pour axe principal une louche tordue et pour le reste un méli-mélo de cuillères et de reliure de cahier. Cette création, digne d’un étudiant des beaux arts, a donc obtenu le Prix spécial «Coup de Cœur du Jury», matérialisé par une mini-chaîne hi-fi qui a été décernée à Shems Tlemçani de l’Ecole la Prairie (Casablanca).
Enfin, plus de 300 personnes dont 50 enfants ont participé à la cérémonie de remise des prix. Un après-midi de fête, avec spectacle de magie, musique et grand goûter auquel n’ont pas démérité ces petits artistes en herbe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *