Nouveauté nationale : Mazda2 : Verte, mais bien mûrie

Nouveauté nationale : Mazda2 : Verte, mais bien mûrie

Telle une pomme verte, mais mûre avant l’heure, la Mazda2 arrive sur le marché marocain, alors qu’elle n’a pas encore été lancée dans toute l’Europe. C’est là une preuve d’un regain de dynamisme chez Jama Auto (groupe Smeia), l’importateur de Mazda. Ce dernier prévoit en effet deux autres nouveautés d’ici la fin 2007, à savoir la toute nouvelle Mazda6, ainsi que le grand CX-9 (un crossover à sept places). En attendant, c’est à la Mazda2 d’ouvrir le bal et d’annoncer la couleur. Vert pomme de préférence (notre préférence), même si la palette des couleurs compte pas moins de douze teintes, aussi aguicheuses, les unes que les autres. Elles ont d’ailleurs été toutes disposées en demi-cercle dans le showroom de Mazda le jour de la conférence de presse.
L’occasion pour les journalistes de découvrir de près cette petite japonaise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette Mazda ne manque pas de charme. Elle est même très sexy avec sa face avant aux grands yeux étirés et sa ceinture de caisse qui remonte de façon caractérisée vers sa partie arrière. Mais surtout et à la voir dans cette couleur verte, on pourrait croire que l’un des designers a pris une pomme verte (oui, encore ce fruit) et s’est amusé à la tailler avec un petit couteau très tranchant. Son but ? Donner à la ligne svelte et compacte de la «2» quelques effets de styles, notamment sur ses côtés. Comment ? A travers des nervures ici et là (sous la ceinture de caisse, le bas des portières et au-dessus des passages de roues avant) qui sculptent savamment les hanches de cette petite. Il en résulte une silhouette qui, sous l’effet de la lumière, offre une nuance de couleurs à partir de la même teinte. Bref, le design de la «2» est très travaillé. Il s’apparente même – mais dans une moindre mesure –au «flaming surface», tendance initiée par Chris Bangle, le patron du style chez BMW.
Mais ce qu’il faudrait aussi signaler, c’est que cette citadine a veillé à ne pas prendre de kilos en trop (lors de son renouvellement), à l’heure où beaucoup de ses consœurs ont pris de l’embonpoint en gagnant des centimètres et des équipements. Résultat, la Mazda2, longue de 3,89 mètres et haute de 1,47 m pour un poids à vide inférieur à une tonne, se contente en moyenne de 5,8 l/100 km. Pour autant, son coffre n’a pas été sacrifié, puisqu’il affiche 250 litres de volume et peut accepter jusqu’à 469 l (sous tablette) une fois la banquette rabattue.
S’agissant toujours de l’intérieur, la planche de bord est bien celle d’une voiture du troisième millénaire. L’instrumentation sur fond blanc se veut lisible et l’agencement de la console centrale aussi ergonomique que stylé. Idem pour le volant, réglable en hauteur et pratique par ses boutons à gauche, qui commandent l’autoradio. Ce dernier, fourni d’origine par le constructeur, se présente comme un lecteur CD frontal intégrant un décodeur MP3 et relié à une prise auxiliaire pour pouvoir être connecté à un iPod ou autre baladeur numérique.
Pour le reste des équipements, il est question, entre autres, de l’ABS (avec EBD), du double airbag, de la climatisation, des quatre vitres et rétros électriques, d’une direction à assistance électrique, des antibrouillards et d’une commande à distance pour le verrouillage. Tout cela pour 154.000 DH, prix auquel s’affiche la version 1.3 litre essence de 86 chevaux. Pour 9.000 DH de plus, il est possible d’avoir une Mazda2 un cran plus puissante puisque animée du moteur 1.5 l de 103 ch et, au passage, montée sur des jantes alu de 15 pouce. Version qui peut, moyennant 10.000 DH supplémentaires, l’option boîte auto.
Pas encore de Diesel donc, mais cela ne devrait pas empêcher ce modèle de bien se vendre. Selon Youssef Bennani, directeur de Jama Auto, l’objectif commercial assigné à la Mazda2 est de 400 unités sur une année pleine. De ce fait, Jama Auto détiendrait 4% du marché des citadines au Maroc. Ambitieux, mais réalisable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *