Nouveauté nationale : Volvo S80 Executive : Un vent frais de Suède

Nouveauté nationale : Volvo S80 Executive : Un vent frais de Suède

Lancée en 2006, la S80 a depuis fait son chemin en digne vaisseau-amiral de Volvo et tracé sa route parmi les routières premium. Cela, même si elle fait partie de cette caste de grandes berlines qui, sans évoluer dans l’anonymat des seconds rôles, ni être plébiscitée par les acheteurs, constituent pourtant une excellente alternative face aux routières germaniques.
Sauf que pour rester au diapason avec cette concurrence, la grande suédoise devait inévitablement passer par la case «mise à jour». Mais pas question de s’aventurer sur la voie d’un restylage au résultat improbable. Cette cure de jouvence s’est limitée à peu de choses près sur le plan extérieur, quelques évolutions dans l’habitacle et des mécaniques revisitées afin d’offrir à la fois de meilleures performances et plus d’efficience.

Ligne suédoise figée
Pour déceler ce qui a changé au niveau de la carrosserie, il faut aimer le jeu des 7 erreurs. Ce chiffre est même loin d’être atteint, question nouveaux détails et les seules petites touches et retouches qui distinguent cette «nouvelle» S80 Executive se limitent à une calandre retravaillée, de nouveaux motifs de jantes de 18’’ (Magni ou Fortuna), quelques rappels de chrome, lequel encercle aussi les phares antibrouillard avant. La version D5 est reconnaissable à sa double sortie d’échappement chromée, alors que la finition Executive est mentionnée sur les montants arrière via un petit écusson. Pour le reste, la S80 conserve sa silhouette particulière, ainsi que ses attributs qui mettent en valeur l’élégance du design scandinave. Ceux qui la trouvent discrète, sont bien ceux qui l’achètent, puisque la clientèle des voitures haut de gamme est historiquement connue pour son conservatisme. Et, bien que la S80 n’en fait pas trop, on ne peut s’empêcher de regretter –ne serait-ce qu’un peu– le fait que le porte-drapeau de Volvo n’ait pas profiter du nouveau style dynamique de la marque, celui-là même qui fait que les C30, S60 et XC60 continuent à s’arracher par les acheteurs.

La même en mieux
À bord, on retrouve la fameuse console centrale en cascade, l’odeur particulière des matériaux nobles (et anti-allergènes), puis ces somptueux sièges aux appuie-tête inimitables, car spécialement étudiés pour remédier au coup du lapin. Bref, un aménagement intérieur épuré qui renvoie immédiatement à l’art de vivre suédois. Sans radicalement changer, l’habitacle gagne sensiblement en qualité perçue et en raffinement. D’abord, au niveau de la planche de bord, qui outre le fait qu’elle s’habille désormais et intégralement de cuir tendu à couture contrastée, accueille aussi un écran multimédia fixe et plus grand (7 pouces), ainsi qu’une petite horloge analogique. On est bien en présence d’une voiture «executive» comme le suggèrent le volant remodelé et habillé de cuir et de bois, ainsi que le cuir surpiqué de la sellerie. Car, désormais, cette S80 Executive offre de série les sièges avant chauffants, ventilés et massant ! Mieux encore, cette berline inaugure aussi un dispositif high-tech quasi-unique au monde le «Volvo Sensus». Il s’agit d’une interface multimédia aux fonctionnalités variées et très poussées qui affichent toutes les informations sur l’écran couleur de la console centrale. Ainsi, outre les informations et pictogrammes relatifs au GPS, au téléphone mobile, à la caméra de recul, au lecteur de DVD, à la climatisation, au régulateur de vitesse actif, etc. ce système est carrément capable de se «marier» avec un smartphone comme l’iPhone. Comment ? En autorisant le streaming musical par Bluetooth, en lisant un SMS reçu ou encore en permettant de déverrouiller le véhicule à distance par téléphone, en même d’activer le chauffage par SMS! Et puisqu’on parle d’équipement, retenons que la S80 Executive «année-modèle 2012» se décline en deux finitions auprès de l’importateur marocain de Volvo Cars, Scandinavian Auto Maroc. Le premier niveau (Executive Summum) ne manque de rien, intégrant notamment les phares bi-xénon, la climatisation électronique bizone, le régulateur de vitesse adaptatif (ACC), les sièges en cuir, l’accès et le démarrage sans clé, le système audio Premium Sound à 12 HP… en plus d’un arsenal sécuritaire, lui aussi très conséquent (8 airbags, correcteur de trajectoire DSTC, alarme…) et enrichi du fameux système de freinage automatique urbain «City Safety». Pour un supplément de 30.000 DH seulement, la seconde finition (Executive Xenium) ajoute des rideaux pare-soleil (arrière et latéraux), une installation multimédia aux places arrière, incluant deux écrans (de 8’’ sur les appuie-tête) DVD avec leurs casques d’écoute individuels sans fil et même une glacière dans l’accoudoir arrière avec deux verres en cristal ! D’habitude, ces deux derniers équipements se retrouvent plutôt sur des berlines du segment supérieur.

215 chevaux et 4 roues motrices
Parmi les évolutions majeures de la S80 Executive, celles qu’apporte son Diesel D5. Un 5 cylindres turbodiesel 100% maison à travers lequel les ingénieurs suédois ont démontré leurs talents de motoristes, dans le sens où ils ont réussi à booster la puissance et le couple, qui passent de 205 ch /420 Nm à 215 ch / 440 Nm, tout en faisant baisser de 8% la consommation. Cette dernière, grâce à l’utilisation d’un double turbo (ou suralimentation étagée) est annoncée à 6,4 l/100 km en cycle mixte dans le cas de la version à quatre roues motrices (AWD) et transmission automatique à 6 vitesses. C’est cette version qui a été retenue par l’importateur et que nous avons déjà pu tester récemment sur les routes suédoises.L’occasion d’évoluer dans le décor féerique et verdâtre qu’offre la saison estivale aux campagnes scandinaves, mais sans jamais tenter le diable. Car, même si cette routière peut atteindre les 225 km/h, elle invite plutôt à une conduite zen et modérée avec, en prime, une sérénité absolue, à laquelle concourent principalement deux aspects, à savoir un châssis typé confort et une insonorisation très poussée du bloc motopropulseur. La direction rigoureuse et le mordant du freinage achèvent de convaincre que l’on est à bord d’une berline de luxe très aboutie sur le plan mécanique. Voilà pourquoi la S80 Executive D5 paraît très compétitive –face à ses rivales de même trempe– lorsqu’on sait qu’elle est affichée à un peu plus de 600.000 DH. Cette fois, tous les atouts sont réunis pour faire de ce modèle une alternative séduisante face aux rivales allemandes. L’exclusivité de la touche suédoise en plus.


 Toutes les versions, tous les prix (TTC)
S80 D5 AWD Executive Summum    620.000 DH
S80 D5 AWD Executive Xenium    630.000 DH

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *