Nouvelle BMW 4 : Exit la série 3 !

Nouvelle BMW 4 : Exit la série 3 !

Dernière arrivée chez le constructeur bavarois, la BMW série 4 Coupé ouvre ses commandes au Maroc après un passage remarqué au Salon de Francfort. Dérivé de la berline Série 3, le coupé munichois prend de l’indépendance avec le nom Série 4. Interrogé sur le pourquoi de cette nouvelle nomenclature, Aziz Rochdi, directeur du département commercial BMW, Mini et motos BMW, nous répond que «désormais les voitures plaisirs se parent de chiffres pairs». Exemple avec la Série 4, la Série 6, mais aussi le X6 ou le Z4. 

Tous ceux qui ont une Série 3, 5 ou 7 auraient donc des voitures plutôt «rationnelles» selon les critères BMW. N’empêche que le dernier coupé signé BMW prend des allures de sportive assumée. «Avec ses 4.64 mètres de long, sa caisse rabaissée et son empattement plus large que la série précédente, la BMW Série 4 Coupé donne une sensation plus dynamique», explique Youssef Bouazzaoui, marketing manager à BMW Maroc.

Un long capot, des phares qui s’étirent, une prise d’air au niveau du bouclier, un passage de roues élargi : les évocations de l’univers du sport restent nombreuses. A l’intérieur, même impression avec une banquette arrière moulée et des commandes à portée de main du conducteur, à l’instar des palettes de vitesse au volant. La gamme comprend des 420i et 420d mais pas de 418i ni de 418d, « en tous cas pas pour l’instant », nous informe-t-on chez la marque à l’hélice.

Nous avons droit au 28i, le 4 cylindres 2 litres turbo de 245 ch pourvu d’une boîte auto à 8 rapports. Les versions sont proposées en 2 ou 4 roues motrices. Vous pourrez bientôt les admirer dans le nouveau showroom de BMW qui ouvrira dans les semaines qui viennent. Des versions cabriolet ou 5 portes de la série 4 devraient aussi bientôt voir le jour.

 

Intérieur satiné 

A l’intérieur et selon les modèles, les différences viennent du liseré rouge sur les contre-portes (finitions Sport) et du placage noir laqué sur la console centrale. La qualité de présentation reste impeccable. On note aussi le pratique petit bras qui amène la ceinture. Avec l’arrière, le coupé forme un 4 places où les passagers sont plutôt bien lotis en espace et aux genoux. 

 

La 428i plus basse que la 328i

Revenons à notre 328i coupé… Euh, pardon, 428i ! La Série 4 est aussi longue et large que la 328i sortante à 1 cm près. Plus basse de 7 cm : elle culmine à 1,36 m au garrot et profite d’une silhouette plus élancée. Toutes les pièces de carrosserie à l’exception du capot sont différentes. Le bouclier a de la personnalité et l’on voit apparaître une petite ouïe sur l’aile, appelée air breather. Un dispositif aérodynamique qui complète l’air curtain et réduit les perturbations autour de la roue. 

 

Conduite allongée

La position de conduite reste basse, le conducteur est donc plus allongé que sur les berlines de la marque. A part cela, on retrouve l’environnement Série 3 avec, par exemple, l’affichage tête haute ou le sélecteur de mode de conduite, allant de Sport+ à Eco en passant par confort, ou bien le nouvel iDrive avec pavé tactile. 

 

Pas moins de 184 ch sous le capot

La Série 4 rafle uniquement les blocs les plus puissants de la marque. La Série 4 Coupé démarre ainsi avec le seul bloc diesel de la gamme, le 4 cylindres 2,0 litres 184 chevaux du modèle 420d. Sa consommation moyenne est de 4,7 à 4,8 l/100 km. En essence, l’offre démarre avec la 428i dotée du 4 cylindres 2,0 litres 245 chevaux, disponible en 2 roues motrices et en 4 roues motrices « xDrive ». La consommation est indiquée entre 6,4 et 6,7 l/100 km. Le plus puissant moteur est celui de la 435i, un 6 cylindres en ligne de 306 chevaux. Sa consommation est comprise entre 7,4 et 8,1 l/100 km.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *