Nouvelle BMW Série 5: Des kilos en moins et de la performance en plus

Nouvelle BMW Série 5: Des kilos en moins et de la  performance en plus

Dotée des phares à LED de série, la BMW Série 5 séduit déjà par son regard percutant scrutant la route. Et elle séduit encore plus lorsqu’elle est équipée des phares à LED adaptatifs qui offrent, en option, la fonction feux de route anti-éblouissement «BMW Selective Beam» dont la portée peut atteindre 500 mètres, et qui modifient la signature lumineuse de la voiture.

Lorsque le regard embrasse pour la première fois les lignes de la nouvelle BMW Série 5, on constate combien il est difficile de se faire une idée sur la conception de cette voiture qui capte parfaitement l’esprit d’une époque.

La septième génération du modèle phare de la marque au Royaume a subi une vraie cure de lifting. Pour ceux qui s’impatientent de la voir de plus près, Smeia, leader du segment premium au Maroc et importateur exclusif de la marque BMW, a annoncé le lancement de cette beauté dès le 16 février. Avant de vous y rendre, ci-dessous un descriptif de l’intérieur comme de l’extérieur.

Design

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, recommandait Boileau. Cette devise d’un homme de lettre français pourrait être celle des soldats de BMW, ces artisans au savoir-faire exceptionnel. En concevant la septième génération de la Série 5, ils perpétuent la tradition et l’hégémonie du constructeur sur la caste des berlines «classe d’affaires». Le design y est pour beaucoup. Le faciès change de grimace.

Encadrés de phares ronds doubles, les naseaux typiques de BMW confèrent une allure encore plus marquée à la partie avant de la nouvelle BMW Série 5. Pour la première fois les verres protégeant les phares rejoignent les naseaux, ce qui met en relief la largeur de la voiture.

Ces naseaux gagnent en volume et s’étirent jusqu’aux phares comme ceux de la Série 3 tandis que, de profil, les flancs ouvragés et l’élément rapporté sur l’aile avant évoquent la BMW Série 7. Au cœur de la gamme, la nouvelle Série 5 fait donc le grand écart et harmonise esthétiquement la famille des berlines traditionnelles de la marque.

Dotée des phares à LED de série, la BMW Série 5 séduit déjà par son regard percutant scrutant la route. Et elle séduit encore plus lorsqu’elle est équipée des phares à LED adaptatifs qui offrent, en option, la fonction feux de route anti-éblouissement «BMW Selective Beam» dont la portée peut atteindre 500 mètres, et qui modifient la signature lumineuse de la voiture.
Les tubes à LED de l’éclairage diurne sont de forme hexagonale. Ils rejoignent les naseaux créant ainsi un lien visuel qui souligne l’allure large et basse de la partie avant.

Aussi, la ligne basse et expressive de la partie arrière qui en souligne la largeur évoque le comportement routier dynamique et direct caractérisant la nouvelle BMW Série 5 Berline. Les optiques arrière retournent loin dans les flancs établissant ainsi un lien visuel entre les flancs et la partie arrière.

Au cœur de la gamme, la nouvelle Série 5 fait donc le grand écart et harmonise esthétiquement la famille des berlines traditionnelles de la marque.

Le profil : Porte-à-faux réduits, silhouette élancée

La BMW Série 5 aime les porte-à-faux courts. Une bonne nouvelle donc pour l’empattement (2,98 m) et donc pour l’espace habitable. Ce dernier, reculé par rapport à l’empattement long, attire le regard le long de la ligne de toit fluide et le dirige sur la partie arrière. Quant au porte-à-faux avant réduit, il renforce le look sportif du modèle. «Pour la première fois, la BMW Série 5 Berline relie deux éléments de style typiquement de BMW que l’on avait l’habitude de voir séparés : filant vers l’arrière, le coup de gouge se tourne progressivement vers le haut, passant ainsi de l’ombre à la lumière pour embrasser le «pan Hofmeister» dans un galbe énergique, au lieu de venir se fondre dans la partie arrière. Le mouvement ascendant confère un dynamisme fonceur à la voiture, la surface évolutive marquante contribue à l’allure musclée de l’ensemble», explique le désormais ex-designer BMW Karim Habib.

L’évolution est intérieure

Bien que la clientèle des berlines soit une clientèle conservatrice, les nouveautés apportées à l’intérieur du véhicule ne pourront que la charmer davantage.

Outre un gain d’espace profitant à tous les occupants et un coffre à bagages plus généreux (530 litres) et plus modulaire, la BMW Série 5 redéfinit les références en matière de confort d’assise et de qualité de finition.

Le conducteur dispose au total de quatre modes de commande des fonctions du véhicule : une commande gestuelle BMW (en option) encore plus étendue que celle disponible à bord de la BMW Série 7 ; la commande vocale capable d’interpréter le langage naturel ; un écran tactile et le « Controller » iDriveTouch éprouvé. De plus, l’écran d’information central bénéficie d’un nouveau design d’interface avec des menus prenant la forme de grandes tuiles configurables individuellement.

L’affichage des contenus tels que les données de navigation est lui aussi plus convivial puisque la très performante navigation multimédia professionnelle est désormais capable de calculer encore plus rapidement les itinéraires.

Des friandises technologiques

La nouvelle BMW Serie 5 n’a rien à envier à la Série 7 notammet en termes de gadget. Lors de sa présentation en conférence de presse à Casablanca, nous avons poussé un «oh» d’ébahissement devant ces boutons de réglages si joliment conçus qu’il suffit à peine d’effleurer pour les voir exécuter. Et en couleurs s’il vous plait !

Aussi, cette nouvelle génération est équipée de l’iDrive  dernier cri. La navigation, le téléphone, l’info-divertissement et les fonctions de la voiture sont affichés sur un écran haute résolution de 10,25 pouces. Le Conducteur peut commander le système selon ses préférences à l’aide du controller iDrive, par voie vocale, par gestes ou en touchant les boutons sur l’écran. Les éléments de commande affichent à tout moment un aperçu actuel du contenu des menus respectifs. L’affichage tête haute BMW couleurs de dernière génération gagne en résolution et en surface et affiche des informations telles que les panneaux
de signalisation, les listes téléphoniques, les stations radio, les titres de musique, les indications de navigation ou les avertissements émis par les systèmes d’aide au conducteur.

Quid des motorisations ?

Au lancement commercial, la gamme BMW Série 5 s’articulera autour de deux motorisations diesel (520d, 530d) et trois motorisations essence (530i, 540i et prochainement 550i, à partir du deuxiéme trimestre 2017). Toutes ces motorisations peuvent être associées à la transmission intégrale xDrive.

Dans le détails, la BMW 530i développe une puissance maximale de 252 ch, atteint les 100 km/h en 6,2 secondes et peut atteindre une vitesse maximale de 250 km/h, le tout avec une consommation moyenne de 5,5 l/100 km. Avec une puissance de 340 ch, la BMW 540i avale le zéro à 100 km/h en seulement 4,8 secondes, malgré la puissance accrue et le gain de dynamisme en découlant, les responsables signalent que la consommation moyenne n’est que de 6,5 l/100 km et ce grâce à l’application rigoureuse de la BMW.

La BMW 520d fait tourner un quatre cylindres diesel débitant une puissance de 190 ch. Sa consommation est de 4,2 l/100 km et de 4,1 l/100 km avec la version à boîte Steptronic à huit rapports. La berline parcourt le zéro à 100 km/h en 7,5 secondes (Steptronic) avec une vitesse maximale de 238 km/h (Steptronic 235 km/h). La nouvelle BMW 530d présente, elle aussi, des avantages en matière de dynamisme et d’efficience. Forte d’une puissance de 265 ch, le six cylindres en ligne surpasse de loin son prédécesseur. La BMW 530d se contente pourtant d’une consommation moyenne de 4,5 l/100 km. Départ arrêté, 5,7 secondes lui suffisent pour s’élancer à 100 km/h avec une vitesse maximale de 250 km/h.

Ces prouesses sont dues à la technologie BMW Efficient Lightweight grâce à laquelle la berline perd du gras et gagne du nerf. Vertueuse, elle est 100 kg plus légère grâce à l’emploi d’aluminium.

Par ailleurs, à partir de décembre 2017, la déclinaison de la plus sportive des nouvelles BMW Série 5 entrera en scène au Maroc. La BMW M550i xDrive, animée par un V8 d’une puissance de 462 ch, saura convaincre par son potentiel de puissance impressionnant mais aussi son efficience remarquable : de zéro à 100 km/h en 4,0 secondes pour une consommation en cycle mixte de 8,9 l/100 km.

La BMW 530e iPerformance, une version hybride rechargeable de la BMW Série 5, prendra également le départ au troisième trimestre 2017.

Des finitions qui valent leur prix

Au menu, la nouvelle BMW Série 5 se décline en quatre finitions destinées à répondre à toutes les attentes. En plus d’une version de base Lounge, une version Sport Line souligne le caractère dynamique à travers des jantes aluminium spécifiques 18 pouces, des sièges avant sport et un volant sport en cuir.

Une version Luxury sublime, quant à elle, l’élégance du modèle à travers le traitement chrome des naseaux de la calandre et du pourtour de vitres, des selleries en cuir aux surpiqûres de couleur contrastée, des inserts décoratifs spécifiques qui affirment l’élégance et le caractère haut de gamme de l’intérieur ainsi qu’un tableau de bord tendu en Sensatec.

Et pour plus de sportivité, la version Pack M offrira, quant à elle, le kit aérodynamique M, une suspension Sport M surbaissée et des jantes de 18 pouces.

Autant de choix pour satisfaire tous les goûts. En somme, la nouvelle BMW Série 5 est disponible à partir de 500.000 dirhams selon la motorisation et justement le niveau de finition. Qui dit mieux ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *