Nouvelle Mini : Encore plus embourgeosée

Nouvelle Mini : Encore plus embourgeosée

Moins de six ans après son (re)lancement par le groupe BMW (marques BMW, Mini et Rolls-Royce) la Mini a subi une totale refonte, marquant l’arrivée de sa seconde génération. Celle-ci, disponible sur les marchés européens depuis la fin novembre 2006, est désormais en vente au Maroc mais uniquement dans ses configurations Cooper et Cooper S, soit les deux versions mécaniques, intermédiaire et haute. Quant aux modèles "One" et "Cooper D", elles arriveront un peu plus tard, puisqu’elles n’ont été révélées par le constructeur que la semaine dernière.
Véritable phénomène de mode, la plus célèbre des petites anglaises a été vendue à plus de 875.000 exemplaires dans le monde depuis 2001. Un succès que la Mini doit principalement à son physique bourré de charme et incarnant remarquablement l’adage ou la notion du «small is beautiful» («petit, c’est mignon»).
Du coup, crayonner sa remplaçante a été une lourde tâche pour les designers maison, puisqu’il leur fallait faire évoluer le style extérieur du véhicule tout en douceur et sans rupture par rapport au modèle sortant. Et le résultat est plus que déconcertant, au vu de la ressemblance entre l’ancienne et la nouvelle moutures. Une ressemblance qui fait rappeler le jeu des "sept erreurs", puisque seules quelques modifications ont été apportées par-ci, par-là. La face avant reprend donc les phares ronds (légèrement modifiés) et la grille de calandre presque hexagonale, soit les deux éléments qui constituent principalement le visage typique de la Mini. On signalera au passage que les deux phares deviennent solidaires du capot à son ouverture. Le dessin du bouclier évolue, autant au niveau de la prise d’air inférieure qu’à travers la disposition des projecteurs anti-brouillard. A l’arrière, les blocs de feux ont été repris à l’ancien modèle, tout comme le reste de la ligne marquée par des épaules musclées et une poupe un peu droite qui contraste avec les formes fluides et douces du capot. Que faut-il, dès lors, en déduire? Que la Mini n’a subi qu’un profond restylage ? On aurait pu le dire si, intérieurement et techniquement, elle n’avait pas été profondément modifiée.
Avant d’en rendre compte, on précisera que la longueur totale de la nouvelle Mini atteint 3,70 mètres, soit 6 cm de plus que l’ancienne génération. Un accroissement qui devrait profiter aux passagers arrière, dont le constructeur promet une longueur aux jambes accrue de 4 cm.
Mais en s’allongeant de quelques centimètres, la nouvelle Mini a aussi voulu améliorer sa sécurité. Objectif: mieux absorber l’énergie subie lors d’un choc frontal.
Un aspect non négligeable, puisqu’il ne s’agit pas d’une citadine tranquille, mais plutôt d’une petite bombinette. Pour s’en convaincre, il suffit de voir la puissance des deux motorisations essence disponibles et nouvellement développées par BMW (en collaboration avec PSA). Il s’agit toujours d’un bloc de 1,6 litre de cylindrée, qui développe 120 chevaux sous le capot de la Cooper et 175 ch sous celui de la Cooper S, mais surtout, qui bénéficie encore plus de l’ingénierie de la marque bavaroise (injection directe haute pression, commande variable des soupapes, turbocompresseur à double entrée…). Chez BMW, on annonce un châssis et des trains roulants de conception nouvelle et que le comportement dynamique de la Mini a été relevé d’un cran. D’ailleurs, pour présenter cette deuxième génération de la Mini à la presse marocaine, les responsables de la Smeia ne pouvaient pas trouver mieux qu’un circuit de karting, en l’occurrence celui de Benslimane. Objectif : effectuer des essais de conduite (par deux pilotes professionnels européens) pour faire montre de toute l’efficacité et la rigueur dynamique de la Mini, jusqu’ici assimilée à une sorte de "kart familial".
S’agissant de l’intérieur, il a été entièrement redessiné, mais pensé dans le même esprit néo-rétro qui prévalait jusqu’ici. Eternel point d’orgue sur la planche de bord : le compteur central, s’agrandit légèrement pour accueillir plus de fonctions et permettre une meilleure lecture des informations affichées. Outre l’amélioration de la qualité des matériaux, le constructeur annonce aussi que de nouveaux inserts peuvent agrémenter les différents panneaux intérieurs comme c’était déjà le cas sur l’ancienne Mini. Le catalogue des équipements s’enrichit aussi, intégrant quelques innovations comme l’éclairage intérieur variable ou encore les phares directionnels bi-xénon. Smeia, l’importateur marocain de la marque, propose pour cette phase de lancement différentes dotations, selon qu’il s’agisse de la version Cooper ou de la Cooper S. Faute de ne pas pouvoir être exhaustif, on dira que la version de base (Cooper Pack) offre notamment la climatisation manuelle, le lecteur CD, des jantes en aluminium de 15 pouces, le contrôle de la pression des pneus et pour la sécurité, 8 airbags, ainsi qu’un ABS couplé à un répartiteur (EBD) et à un contrôle de freinage en courbe (CBC). La version la plus chic (Cooper S Chili) met le paquet en ajoutant, entre autres, un changeur 6 CD, l’éclairage au xénon, un régulateur de vitesse, des roues de 17 pouces (avec pneus de roulage à plat), ainsi qu’une sellerie tissu-cuir. Seul hic, cette Mini embourgeoisée à outrance s’acquiert à 382.000 DH !
D’accord, la version qui assure pour le moment le ticket d’entrée dans cette gamme est accessible à partir de 287.000 DH. Puis, globalement, ces tarifs n’ont pas vraiment augmenté par rapport à ceux de l’ancien modèle, comme on l’assure chez la Smeia.
Mais qu’on se le dise, la clientèle de la Mini est très spéciale : elle l’achète parce qu’elle «craque», parce qu’elle est en quête de différenciation absolue ou même parce qu’elle la considère plus comme un accessoire de mode, qu’une automobile. C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas.

Toutes les versions tous les prix

Mini Cooper
1.6 l 120 ch, finition Pack……………………………………… 287.000 DH TTC
1.6 l 120 ch, finition Pepper………………………………….. 305.000 DH TTC
1.6 l 120 ch, finition Chili……………………………………… 327.000 DH TTC

Mini Cooper S
1.6 l Turbo 175 ch, finition Pack…………………………… 346.000 DH TTC
1.6 l Turbo 175 ch, finition Chili………………………….… 382.000 DH TTC

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *