Nouvelle Peugeot 508 : La lionne montre ses crocs !

Nouvelle Peugeot 508 : La lionne montre  ses crocs !

Bien qu’arrivée à mi-parcours de sa carrière depuis son lancement en 2011, la Peugeot 508 vient d’hériter, depuis septembre dernier, d’une livrée entièrement restylée. Objectif : se maintenir agressivement face à la concurrence sur le marché de la berline familiale, segment M2. La nouvelle lionne a tout pour livrer cette bataille acharnée. Dans nos contrées, son prix débute à 284.900 DH.
 

Un design volontariste

Onyx, puis Exalt … les designers de chez Peugeot se lâchent depuis un moment sur la planche à dessin. A son tour et bénéficiant d’autre chose que d’un simple coup de rimmel, la 508 s’est offert une opération chirurgicale en profondeur. Elle hérite de nouveaux boucliers, mais aussi d’un nouveau capot et d’ailes avant spécifiques. Sa calandre arbore fièrement le lion, fameux emblème de la marque que l’on ne retrouvait plus à cette place, et ce depuis le restylage de la 406 en 1999. L’animal se trouve au milieu, prisonnier entre deux phares aux contours ciselés qui rappellent ceux de la nouvelle 308. Ces phares 100 % LED redessinés font en sorte que l’esthétique reprenne logiquement les dernières évolutions du style de la marque. Même son de cloche à l’arrière où le jonc chromé a entièrement disparu sur le haut du coffre et où de nouveaux feux ont été inaugurés.

Interface plus moderne

A l’intérieur, l’habitacle reçoit un nouvel écran tactile de 7 pouces qui modernise l’interface multimédia de la lionne. Monté de série dès la finition Active (second niveau) et intégrant l’affichage de la caméra de recul, il permet ainsi de libérer de l’espace pour un rangement fermé par un volet. En s’affranchissant de la molette de commande entre les sièges et en se passant de quelques boutons, cela s’est en effet avéré profitable pour mettre en place des rangements supplémentaires en amont du levier de vitesses.

La surveillance des angles morts vient prêter renfort à toutes ces nouveautés technologiques. A son tour, l’offre de motorisations a été remodelée. Une motorisation essence vient enrichir la gamme d’un 1.6 THP de 155 ch alors que la carburation diesel voit le 4 cylindres diesel 2.0 BlueHDI (150 ch et 180 ch) revisité. Ces blocs peuvent être livrés avec la boîte automatique (EAT6). La consommation reste maîtrisée (4,1 l/100 km). Les gros rouleurs apprécieront le gros réservoir de 72 litres qui autorise une autonomie proche des 1.000 km.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *