Opel Astra : Ça va faire «Malle»

Opel Astra : Ça va faire «Malle»

Plébiscitée par le public marocain dès son lancement sur notre marché, l’Opel Astra qui a eu droit à un restylage il y a quelques mois, a accueilli une nouvelle variante. Conscient de l’importance des 4 portes sur notre marché, CFAO a décidé de lancer l’Astra Limousine. Conservant les éléments qui ont fait le succès de la 5 portes sur notre marché, elle compte sur des détails qui lui sont propres et un coffre plus imposant pour s’attirer les faveurs des acheteurs marocains. Pour faire plus ample connaissance avec l’allemande tricorps, nous l’avons prise en main en ville et sur autoroute et il faut dire qu’elle ne nous a pas déçu, bien au contraire.
Au moment de ramener la version restylée du best-seller de la marque au Blitz, CFAO a également opté pour sa version 4 portes qui a été présentée l’année dernière au Salon de Moscou. Une présentation qui est loin d’être hasardeuse vu l’engouement du marché russe pour les tricorps. Celle qui n’est pas commercialisée en Europe, se présente comme une alternative à sa grande sœur Insignia, et pourrait même créer une certaine confusion il faut l’avouer. D’ailleurs, à bord de notre voiture d’essai tout de noir vêtue, plusieurs passants ont été surpris de lire Astra sur la malle.
Esthétiquement, alors que nous l’avions découverte rapidement la première fois, nous avons cette fois l’occasion de scruter chaque détail et passer au peigne fin ses éléments distinctifs qui lui permettent de revendiquer sa place entre la version 5 portes et l’Insignia. A l’avant, on retrouve la fameuse calandre inférieure inspirée de la sportive GTC, qui a eu droit à un maillage plus technique. La partie supérieure, quant à elle, accueille un jonc chromé, plus imposant que par le passé, en forme d’aile qui donne l’impression de flotter grâce à ses extrémités relevées. Les blocs optiques sont toujours là pour lui donner un regard élégant et charmeur, un effet accentué une fois que les feux sont allumés. Avec son capot bombé, elle ne laisse aucun doute quant à son dynamisme. Ses lignes et ses formes travaillées sont d’ailleurs là pour le confirmer, principalement de profil. A l’arrière, si pour certaines la malle est justement un mal nécessaire, c’est loin d’être le cas de l’Astra. En effet, les designers allemands sont partis d’une page blanche pour avoir un rendu aussi élégant au lieu de simplement greffer un coffre à la 5 portes. Un choix payant, il faut l’avouer puisque l’ensemble est d’une homogénéité déconcertante. Pour aller avec sa robe noire, elle est chaussée de jantes 17’’ en aluminium, pour notre version Cosmo en tout cas. Une version qui compte une liste riche en équipements que nous découvrons dès l’ouverture de la portière. Grâce à ses lumières d’ambiance rouge sur différents éléments, elle offre une ambiance, le moins que l’on puisse dire, chaleureuse. La Dutch Qualitat est tout naturellement au rendez-vous. Dans notre version d’essai, nous avons droit à de confortables sièges en cuir et tissu, un volant 3 branches en cuir multifonctions, une console centrale ergonomique qui ne compte pas de fonctions superflues.
Avec un empattement de 2,68 m, les passagers arrière n’ont pas à se plaindre, bien au contraire. D’ailleurs pour les voyages en famille, le coffre de 470 dm3 est largement suffisant pour transporter le matériel de Monsieur, les accessoires de Madame sans oublier les jouets des enfants.
Animée par le 1,7 CDTI de 130 ch et 300 Nm de couple couplé à une boîte de vitesses à 6 rapports, l’Astra s’est révélée bien agréable à conduire. Maniable, en ville, et réussissant même à faire oublier son gabarit et sa fameuse malle, elle est bien campée sur ses roues quand il s’agit de prendre la route. Si le moteur peut se montrer quelque peu bruyant dès qu’on monte dans les tours, il saura facilement se faire oublier sur autoroute. Affichant une consommation mixte autour des 5,4 l/100 km ce qui révèle de l’exploit, quand on voit la circulation casablancaise, elle met en avant une économie d’énergie à laquelle les familles marocaines ne peuvent être insensibles.
Vendue à partir de 224.900 DH, l’Opel Astra n’a eu aucun mal à imposer sa malle dans un segment concurrentiel. Il faut croire que le Blitz a, une nouvelle fois, frappé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *