Opel Astra : une compacte du tonnerre

Opel Astra : une compacte du tonnerre

Pour un grand constructeur automobile comme Opel, il est difficile de changer un modèle qui représente un tiers des ventes mondiales de toute la gamme. En effet et avec quelque 500.000 ventes par an, une Opel sur trois est une Astra ! Et dans le cas de cette dernière, il est tout aussi difficile de la renouveler lorsqu’on voit comment a évolué sa grande sœur, l’Insignia. À partir de ces deux constats, les responsables de la marque au «blitz» («éclair» en allemand) n’ont eu qu’un seul mot d’ordre : monter en gamme. Objectif : faire mieux que l’éternelle rivale compatriote (VW Golf) et contrer la dernière référence étrangère (Renault Mégane). Pour cela, l’Astra, dixième du nom, a mis toutes les chances de son côté.  D’abord, au niveau du design.
Sans vraiment singer l’Insignia, la nouvelle Astra reprend à son compte les principaux codes stylistiques des nouvelles Opel. À commencer par des phares anguleux intégrant des diodes (LED) à tout va (bande inférieure ondulée et paupière en boomerang). Idem à l’arrière qui, outre des blocs de feux inédits et au look sophistiqué, arbore un hayon joliment sculpté. De profil et comme l’Insignia, l’Astra adopte cette fameuse virgule latérale qui court au niveau des portières… mais dans le sens inverse. Du reste, le pare-brise est fortement incliné, la ligne de toit plutôt fuyante et l’ensemble globalement musculeux. Si la précision germanique se fait remarquer d’emblée au niveau des panneaux de carrosserie, c’est surtout à l’intérieur que cette rigueur apparaît le plus. En fait, les concepteurs du véhicule ont bien travaillé à tous les niveaux (qualité des matériaux, ergonomie, habitabilité…), y compris en termes d’espaces de rangement, lesquels atteignent 25 litres, soit 50% de plus ! Et parce qu’elle a grandi de 17 cm (à 4,42 mètres), dont 7 vont à l’empattement (2,68 m), la nouvelle Astra devient logiquement plus spacieuse pour ses passagers, comme pour leurs bagages. Le volume du coffre atteint désormais 370 litres (contre 350 l) et offre un plancher pouvant être rehaussé de trois niveaux. Au-delà d’être bien pensée, cette allemande est aussi une belle invitation à la conduite. On retrouve donc ce volant à trois branches dit en «tête de taureau», ainsi que ces sièges qui ont été labellisés AGR par un grand cabinet d’orthopédistes en Allemagne. Ces deux éléments ne sont qu’une partie de tout un package technologique «hérité» de l’Insignia.
L’Astra est en effet l’une des rares compactes à pouvoir offrir des sophistications du segment supérieur comme l’éclairage adaptatif bi-xénon (AFL Plus), les suspensions à amortissement variable (FlexRide) et même le système de reconnaissance des panneaux (Opel Eye) ! Il est clair que ces friandises high-tech ne seront proposées au Maroc qu’en option.
Mécaniquement, pas moins de 8 moteurs figurent au catalogue. Il s’agit en essence des 1.4 (100 ch), 1.6 (115 ch), 1.4 Turbo (140 ch) et 1.6 Turbo (180 ch), puis en diesel, des CDTI 1.3 (95 ch), 1.7 (110 et 125 ch) et 2.0 (160 ch). Point commun entre tous ses blocs : ils ont profité des dernières avancées en matière de downsizing (meilleur rendement malgré la réduction de la cylindrée), avec à la clé une diminution moyenne de 12% des niveaux de consommation.
Attendue au Maroc pour le premier trimestre 2010, la nouvelle Astra sera bien l’autre fer de lance de la marque Opel. Pourvu que ses prix soient aussi agressifs que ceux de l’Insignia.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *