Opel Meriva : premiers pas, double annonce

Opel Meriva : premiers pas, double annonce

Alors qu’il s’apprête à débouler dans les showrooms européens d’Opel (et Vauxhall au Royaume-Uni), le tout nouveau Meriva est déjà starisé par la presse spécialisée et plébiscité par les acheteurs.
En effet, la nouvelle génération de ce monospace compact s’est vu décerné le «Prix du design» 2010 par le magazine automobile allemand Autobild. Une distinction que le Meriva remporte dans la catégorie SUV/Monospaces/4×4 et ce, devant 16 concurrents en lice. La marque au Blitz («éclair» en allemand) précise non seulement que cette récompense découle d’«un concours qui a vu la participation de 100.000 clients», mais aussi que ces derniers sont potentiellement acheteurs du Meriva. «Le fait que ce soit des clients potentiels qui aient voté et aient déclaré qu’ils préféraient le Meriva donne beaucoup de poids à ce prix», a déclaré Mark Adams, vice-président du design Opel. C’est donc à une analyse marketing que correspond un tel prix aux yeux des responsables de la marque, désormais habitués à ce que leurs productions glanent des distinctions. Faut-il le rappeler, l’Astra et l’Insignia ont raflé, respectivement, plus de 20 et 40 récopenses depuis leur sorties. Quant aux premières ventes, elles sont tout simplement… phénoménales ! «Plus de 30.000 commandes ont déjà été enregistrées pour le nouvel Opel Meriva sur l’ensemble de l’Europe», indique un communiqué de presse de la marque. Or, et selon cette dernière, non seulement ce modèle n’a été lancé pour l’instant qu’en Allemagne, mais ses ventes prévisionnelles étaient initialement prévues et estimées à 50.000 unités en 2010. «Nous n’avons jamais rencontré autant d’intérêt pour une voiture dans ce segment», s’enthousiasme Alain Visser, vice-président pour les ventes, le marketing et l’après-vente chez Opel. Du coup, tous les indices sont au vert pour permettre au constructeur allemand de tabler sur 130.000 Meriva, au terme de sa première année de commercialisation, soit 2011. Un pari commercial pas si osé qu’il y paraît lorsqu’on voit les nombreux atouts du Meriva. D’abord, une ligne très stylée, marquée par un regard expressif, des flancs sculptés et surtout le système FlexDoors, soit ses portes à ouvertures antagonistes. Egalement appelées «portes suicides» (absurde), ces ouvrants constituent la principale originalité et même singularité du Meriva face à ses concurrents. Comme d’autres Opel, il reçoit des fonctionnalités intéressantes comme le système d’assises arrière «FlexSpace», le système de rangement FlexRail ou encore, le porte-vélos intégré «FlexFix».
Mais encore ? Le nouveau Meriva «est la première voiture au monde à recevoir un label pour la qualité générale de son ergonomie, décerné par l’AGR (Aktion Gesunder Rücken, action pour la santé du dos), un organisme regroupant des spécialistes du dos et des kinésithérapeutes», précise le communiqué d’Opel. On comprend alors pourquoi ce modèle attise l’intérêt et l’impatience de la clientèle ciblée. Commercialisé sur le reste des marchés européens comme la France à partir de septembre prochain, l’Opel Meriva sera également disponible au Maroc au cours du 4ème trimestre de cette année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *