Patrick Blain : “La Clio III aura tout d’une grande”

Patrick Blain : “La Clio III aura tout d’une grande”

ALM : Qu’apporte de nouveau la Renault Clio III par rapport à sa devancière et face à ses rivales?
Patrick Blain : La Clio III apporte tout d’abord des dimensions plus généreuses, un design dynamique et plus de prestations, tout en restant dans la catégorie de sa devancière. Car, par rapport aux autres véhicules du segment B, la future remplaçante de la Clio se distinguera par quelques équipements des segments supérieurs, comme le système d’accès et de démarrage par carte et sans clé, les phares adaptatifs qui éclairent dans les virages, ou encore le détecteur de crevaison. La Clio III aura tout d’une grande. Cela sans compter la diversité de l’offre mécanique avec trois moteurs essence et trois autres Diesel, en plus d’un puissant bloc pour la version sportive «RS». Donc, vous voyez bien que ce modèle offrira des prestations inégalées par rapport à ses concurrents. Puis la Clio III est aussi une voiture qui est faite pour séduire.

Entre les Twingo, Clio et Modus, ne pensez-vous pas que votre offre est trop riche pour le segment B… au point même où cette diversité (de modèles) pourrait prêter à confusion ?
Je ne pense pas que cette offre puisse prêter à confusion. Car, chacun de ces trois modèles a sa propre philosophie. Le Modus est haut, spacieux et très modulable, donc très polyvalent. La Twingo est également modulable, mais se veut surtout un petit véhicule sympathique et accessible en terme de prix. Puis la Clio, elle, reste une valeur sûre dans le segment des citadines avec comme point fort un bon rapport qualité/prestations/prix. Il y a, certes, bel et bien une diversité de l’offre, mais face à laquelle le client se retrouve à chaque fois devant un modèle spécifique. Il (le client) va avoir une petite hésitation lors de l’achat, mais pas pour longtemps, puisqu’il y aura un déclic pour le décider. Il y a donc toujours une cible pour chacun de ces trois véhicules. Pour Renault, cette offre diversifiée est réfléchie. Je dirais même que cette offre qu’on peut qualifier de «très segmentée» donne lieu à des «véhicules sur mesure».

Dans le même ordre d’idées, peut-on savoir si cette nouvelle Clio sera, elle aussi, déclinée en variante à trois volumes «Classic», ou cette option sera alors abandonnée du fait de l’existence de la Logan?
Pour ce qui est de l’actuelle version de la Clio Classic, il n’y a pas de décision prise à ce stade, autre que celle de continuer sa production. Pour la Clio III en revanche, la question reste ouverte et Renault n’a pas encore arrêté de décision quant au développement d’une version tricorps.

Propos recueillis par
Jalil Bennani à Paris

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *