Peugeot 207 1.4 HDi : urbaine et même plus

Peugeot 207 1.4 HDi : urbaine et même plus

Parmi les nouveautés 2006 les plus prisées au Maroc ces derniers temps, la Peugeot 207 figure en haut du tableau. Peut-être même en tête de liste par rapport à ses deux rivales directes que sont la Renault Clio III et la Fiat Grande Punto. Point en commun entre ces trois modèles, leur gabarit qui s’inscrit sur une taille au-dessus de la moyenne du segment et plus particulièrement une longueur de 4 mètres. Mais si la 207 se vend bien et un peu mieux que les autres, c’est d’abord parce qu’elle plaît visuellement. Cela même si le design reste, comme on dit, une affaire de goût…
Pour parler du volet stylistique de la 207, on ne refera pas pour autant son descriptif extérieur (Cf ALM N°1148 du 3 mai 2006). Toutefois, on se résumera à dire que la face avant expressive, les différentes courbes remarquées de profil ou encore le dessin de la poupe font que ce modèle affiche, sous tous ses angles, une filiation claire et intrinsèque avec les récentes productions sochaliennes. Serait-ce donc cette félinité qui fait tout le succès commercial de la 207 ? Non, et heureusement d’ailleurs, car ce serait réducteur eu égard à tous les points forts de cette auto.
A commencer par la qualité de finition perceptible dans l’habitacle. Là encore, la 207 se veut supérieure d’un cran. La qualité des matériaux et des assemblages dépasse celle observée à bord de la Clio III ou de la Grande Punto et peut même être comparée à la finition d’une Mini, la citadine haut de gamme du moment. On apprécie particulièrement les tons clairs de la planche de bord, ainsi que les quelques inserts (façon aluminium brossé) qui garnissent la console centrale et soulignent les aérateurs (voir photo en médaillon). Autres attentions qui contribuent à la convivialité des passagers au quotidien, les multiples rangements présents dans l’habitacle, dont une boîte à gant réfrigérée.
Même satisfaction en matière de confort d’assise. Les sièges sont moelleux et leur maintien latéral suffisant, tandis qu’à l’arrière, la banquette s’avère bien plus spacieuse qu’à bord d’une 206. Dans la moyenne du segment, le coffre affiche une capacité de chargement de 270 litres, soit un peu moins que les deux rivales précitées de la 207.
Question équipement, cette livrée Trendy est loin d’offrir le minimum syndical. On y trouve, entre autres, le double airbag, la climatisation manuelle, un lecteur CD frontal (relié à 4 HP), les vitres avant et rétroviseurs électriques, une direction à assistance variable et un ABS avec amplificateur de la force de freinage. Ces deux derniers équipements contribuent grandement aux qualités dynamiques de la 207.
On serait même tentés de dire que la direction est trop assistée, si elle ne rendait pas la 207 aussi manœuvrable lors des créneaux de stationnement. Quant au freinage et son amplificateur, il se traduit par une certaine réactivité et un mordant qui ont leur pesant en cas d’urgence. Mais le plus agréable dans cette Peugeot, c’est son moteur 1.4 HDi. Un Diesel moderne et donc, peu gourmand, très peu sonore et assez alerte, même si sa puissance n’est que de 70 chevaux. En matière de comportement dynamique, la 207 brille par la rigueur de son châssis. En authentique Peugeot, elle enfile les virages avec une confiance déconcertante et fait preuve d’une tenue de route, jusqu’ici inexistantes dans le segment des citadines. Encore faut-il continuer à la considérer en tant que telle.

Le verdict :
Laissant à la 206 le rôle de citadine, petite et accessible dans la gamme Peugeot, la 207 joue une partition autrement plus consistante. Sur certains registres (tenue de route, habitabilité, matériaux et assemblage) on pourrait même croire qu’elle s’aventure dans la cour des grandes, celle des berlines compactes comme la 307. C’est aussi le cas en matière de prix. A croire d’ailleurs, que c’est par rapport à sa grande sœur que la 207 s’est positionnée. Car, vendue à 187.500 DH, cette version 1.4 HDi Trendy n’est qu’à 15.000 DH de la 307 1.6 HDi X-Line. Pour autant, l’achat de cette 207 serait-il alors déraisonné ? Assurément non, pour la simple et bonne raison que l’«on en a vraiment pour son argent» !

La technique :
4 cylindres en ligne. 1.398 cm3. Turbo Diesel par injection directe à rampe commune. 70 ch/160 Nm. Boîte manuelle à cinq rapports. 4,5 l/100 km en consommation mixte. 166 km/h en vitesse de pointe. ABS+AFU (amplificateur de freinage). Jantes en acier et pneus de 15’’.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *