Peugeot 207 1.6 HDi : Une lionne confirmée

Peugeot 207 1.6 HDi : Une lionne confirmée

Ce mois-ci, Automobiles Peugeot commercialise la 207 un peu partout en Europe, soit quelques semaines avant le reste des marchés avoisinant, dont le Maroc. En attendant, c’est à Palma de Mallorca, dans les îles Baléares que le constructeur de Sochaux a convié les journalistes de la presse internationale pour effectuer leurs premiers tours de roues en 207.
ALM était de la partie pour mieux connaître la 207 et ce dont elle est capable.
A commencer par cette capacité d’attirer les regards, bien que son design n’apporte rien de nouveau par rapport aux autres productions de la marque. Esthétiquement comme en termes de dimensions, la 207 s’intercale entre la 206 (qui reste maintenue au catalogue) et la 307. Sa face avant reprend le point d’orgue de la nouvelle identité visuelle de Peugeot, à savoir cette large entrée d’air encadrée de projecteurs effilés et remontant aux abords du capot. A noter que deux typages de carrosserie existent pour l’instant, l’un dit «Classic» (cinq portes), et un autre baptisé «Sport» et pouvant s’appliquer aux versions trois portes.
Pour faire la différence entre les deux, les designers de la marque ont opté pour quelques artifices spécifiques à la version «Sport» et plus précisément un capot qui «pique du nez», ainsi que des antibrouillards cerclés de chrome et intégré à l’ellipse de la prise d’air. Pour le reste, la 207 adopte un profil tout aussi dynamique que celui des 206 et 307, marqué par une ceinture de caisse basse et de larges montants de custode. La 207 est bien une Peugeot qui exprime sa robustesse par ses lignes. A Majorque, soit dans un décor agréablement coloré par la nature, nous avons pu découvrir les jolies teintes de la 207, qui seront vraisemblablement disponibles au Maroc. Des couleurs chatoyantes, qui ne devraient pas laisser indifférents le commun des mortels à l’image d’un orange dit «Salamanque» ou encore, d’un jaune baptisé «Lacerta» et virant légèrement vers le vert fluo.
Question dimensions, la 207 est bien plus grande que ne le montrent ses photos. Avec ses 4,03 mètres de longueur, elle mesure 20 cm de plus qu’une 206 et tout juste 18 cm de moins qu’une 307. Mais sur ces 20 cm majorés, la longueur habitable n’a crû que de 3,5 cm, le reste profitant notamment à la partie avant et sa zone de déformation. C’est, entre autres, ce qui a permis à la 207 de décrocher 5 étoiles aux crash-tests EuroNCAP.
Ceci étant, l’habitabilité reste très appréciable à bord de la 207, surtout aux places arrière. A ce niveau là, la 207 marque clairement le pas avec la 206. Autre volume amélioré, celui du coffre qui atteint la capacité de 270 litres (sous la tablette) et s’étend à plus de 923 litres (jusqu’au pavillon) une fois la banquette totalement rabattue. Au volant, impossible de ne pas trouver sa position de conduite et de ne pas remarquer la différence avec la 206. La présentation de la planche de bord est du plus bel effet et les matériaux de très bonne facture tout comme la qualité d’assemblage assez rare pour une voiture de ce gabarit.
En matière d’équipement, la 207 n’a rien à envier à des modèles du segment supérieur, si l’on puise (largement) dans son catalogue d’options. Phares à éclairage directionnel statique, capteur de pluie, radar de stationnement, détecteur de sous-gonflage des pneus, régulateur de vitesse, climatisation automatique, système audio hi-fi performant (lecteur CD avec décodeur MP3 et haut-parleurs JBL) pouvant être associés à un kit téléphone mains libres Bluetooth etc… La liste est encore longue et compte également des aspects qui agrémentent la vie à bord, tels que le beau toit panoramique en verre ou encore le diffuseur de parfum intégré en avant des aérateurs du milieu (haut de la console centrale).
Sur les six motorisations qui animent la 207, cinq étaient disponibles à l’essai, à savoir le 1.4 l de 90 chevaux, le 1.6 l de 110 ch, ainsi que les Diesel 1.4 l HDi de 90 et 1.6 l HDi de 90 ou 110 ch. C’est sur ce dernier que notre essai s’est le plus porté. Il s’agit d’un bloc moderne doté d’une rampe commune de dernière génération et d’un turbocompresseur à géométrie variable avec la fonction «Overboost» qui permet d’obtenir une augmentation momentanée du couple, qui peut ainsi passer de 240 à 260 Nm. Ces 20 newton-mètres supplémentaires sont très palpables lors des accélérations franches et les dépassements. Un vrai régal pour le conducteur. Bien que les routes et autoroutes des îles Baléares étaient assez dégagées en ce mois d’avril, une période de basse saison là-bas. Au-delà de toutes considérations touristiques relatives à cet endroit féerique, Majorque et ses environs constituent surtout un sacré terrain de jeu pour démontrer toutes les qualités dynamiques de cette petite lionne. On le sait depuis des années : toutes les Peugeot ont pour point fort dynamique une tenue de route remarquable et rigoureuse.
La 207 ne déroge pas à cette règle. C’est une authentique Peugeot ! Confort de roulement sur chaussée dégradée, bonne insonorisation à bord, comportement stable dans les virages… cette (grande) citadine a bien brillé lors des essais, que ce soit en milieu urbain ou en évoluant sereinement dans les routes escarpées des environs. Enfin, un coup d’œil sur le tableau technique nous révèle une consommation mixte inférieure à 5 l/100 km (4,8 l/100 km plus exactement).
Que de qualités donc pour la 207, avec laquelle Peugeot entend remplir une nouvelle page dans la saga des «série 2». En effet, la 207 s’inscrit dans la lignée de la 205 et surtout de la 206. A ce titre, on rappellera que cette dernière a atteint une production record de 5,5 millions d’exemplaires, depuis son lancement en septembre 1998. C’est le plus grand succès commercial dans l’histoire de la marque au lion. C’est pourquoi, la 206 n’est pas encore prête de prendre sa retraite. De ce fait, elle sera appelée à «cohabiter» avec la 207, qui opère actuellement un lancement très remarqué dans plusieurs marchés. Au Maroc, la 207 sera l’une des grandes stars de l’Auto-Expo qui se tiendra du 12 au 21 mai à Casablanca. C’est donc ce Salon qui signera le démarrage commercial de la 207 dans les concessions du Royaume, ou tout au moins en annoncera une date plus précise. Quant aux prix, ils n’ont toujours pas été annoncés par Sopriam, mais devraient, en toute logique, être un cran supérieurs par rapport à grille tarifaire de la 206.

• DNES à Majorque Jalil Bennani

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *