Peugeot 305 GTX: Celle qui étonna les GTistes !

Peugeot 305 GTX: Celle qui étonna les GTistes !

Voilà une voiture de youngtimer assez méconnue mais tout aussi fascinante. Il s’agit de la Peugeot 305 GTX. Adulée par ceux qui la connaissent, cette lionne sportive aux allures plutôt bourgeoises et austères, a connu son lot d’aficionados. Elle est issue des lignes et de la plate-forme de la Peugeot 305 qui inaugurait chez la firme Sochalienne la série -05.
Lancée en 1977 sur le segment des berlines de taille moyenne, la 305 avait reçu un accueil chaleureux de la part de la presse et de la clientèle, et ce malgré une gamme sans Diesel à l’origine. Mais après un départ soutenu, la 305, coincée entre la 309 et la toute nouvelle 405, va connaître, à partir de 1983, un net repli de ses ventes, et ce malgré les efforts du constructeur, notamment avec des versions sportives telles que la 305 GTX.

Une version S, puis une version GTX…

Quelques années après le lancement de la 305, Peugeot sort enfin une 305 performante avec la «S», qui apparaît en 1981 et qui abrite 89 chevaux sous le capot. En 1982, Peugeot renouvelle la gamme 305 afin de lui donner un coup de jeune, et l’année suivante apparaît la 305 GT avec son moteur XU de 1,6 litre repris sur celui de la 205 GTI. Celui-ci développe 94Cv et permet une vitesse de pointe de 167km/h. Cependant, la boîte de vitesses est le point faible de la voiture car mal étagée, elle ne permet pas de profiter pleinement de toute la puissance de la voiture. C’est donc pour pallier ce problème que Peugeot lance la 305 GTX fin 1984, avec une boîte mieux étagée permettant des reprises plus rigoureuses. Ainsi, Peugeot place le moteur de la future 205 GTI 1.9 sous le capot de la 305 GTX. Ce dernier est alimenté par un carburateur Solex double corps, permettant au moteur de développer 105Ch, avec lesquelles la voiture peut rouler jusqu’à 180km/h. Avec ce moteur XU 5S, la voiture offre 105 chevaux et abat le 0-100km/h en 10,8 secondes.

Look sobre mais performances au niveau !

En plus du moteur, la 305 GTX s’offre également une esthétique retravaillée avec de nouvelles jantes aluminium de 14 pouces et un large filet soulignant la ligne de caisse… Mais c’est à peu près tout ! A l’exception du becquet sur la malle arrière, du pot d’échappement plus volumineux et des logos GTX qui rappellent la vocation sportive de la voiture. Le Cx de 0,38 reste tout de même un handicap majeur pour cette voiture à vocation pourtant sportive, en plus du poids conséquent (985 kg). A l’intérieur, la 305 GTX est sage : pas de moquette rouge comme sur la 205 GTi… l’intérieur reste toutefois chic et offre un certain confort avec un habitacle plutôt cossu. Seul le volant à monogramme GTX et un tableau de bord avec divers indicateurs (température d’eau, d’huile, tachymètre…) rappellent le tempérament GTX du véhicule. Côté équipement, la 305 GTX se pare de vitres teintées et électriques, la fermeture centralisée des portes. Et en option, le client pouvait choisir un toit ouvrant, une climatisation ou une direction assistée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *