Peugeot 404 : Une dame de fer

Peugeot 404 : Une dame de fer

Remplaçante émérite de la 403, la Peugeot 404 est présenté en mai 1960 au grand public. Avec une mécanique dérivée de la version précédente, elle reste, tout de même, la première berline française de série équipée d’un moteur à injection. La Peugeot 404 entre alors dans la catégorie des 9 CV (1,6 litre). Une montée en gamme que poursuit Peugeot afin d’accompagner l’évolution du niveau de vie des Français en cette période de forte croissance. A l’époque, son quatre cylindres de 1618 cm3 développe 72 ch et permet à la voiture de franchir le cap des 140 km/h. Le bloc moteur est pour sa part incliné de 45° vers la droite, puis renforcé au niveau du vilebrequin et de l’embiellage. la nouvelle culasse dispose de chambres de combustion en forme de calotte sphérique décalée et la boîte de vitesses à quatre rapports synchronisés possède une quatrième en prise directe. Pour la  suspension, elle abandonne le ressort transversal à l’avant pour quatre ressorts hélicoïdaux. Mais le train arrière est toujours rigide. Le design lui est assuré par Pinin Farina, qui lui procure des lignes et un style très américains, les mêmes qu’il utilise pour dessiner les Fiat 2100, 2300 et 1800, ainsi que l’Austin Cambridge et à la Morris Oxford. En 1961, lors du salon de Paris, Peugeot révèle la version cabriolet 404. Egalement dessinée par Pinin Farina, dont elle est la première Peugeot à porter le logo. Sa silhouette est alors très proche des cabriolets Fiat 1500 et 1600 S. Ce n’est qu’en 1964 que la berline Peugeot 404 est dotée du moteur diesel. La technologie Peugeot de l’huile lourde appliquée à l’automobile ayant réalisé de réels progrès en matière de bruit et d’odeur, en juin 1965, la marque s’adjuge ainsi quarante records internationaux à Montlhéry avec un cabriolet 404 diesel carrossé en monoplace.  Par la suite, de nombreuses améliorations mécaniques seront apportées à la 404, la rendant encore plus fiable et plus puissante jusqu’en 1969, l’année où la 404 est équipée de freins à disque à l’avant. C’est le moment où, avec l’apparition de la Peugeot 504, le modèle se trouve réduit à une gamme limitée. La 404 est alors effacée progressivement au profit de la 504. Après quinze ans de bons et loyaux services, la Peugeot 404 sera retirée du marché métropolitain en 1975, avec les honneurs et avec 10 titres internationaux et deux Grand records mondiaux. La dame de fer a plus que mérité sa place dans les anales de l’automobile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *