Pleins phares sur les prestigieuses au Maroc

Pleins phares sur les prestigieuses au Maroc

Détrompez-vous ! Les constructeurs automobiles prêtent autant d’intérêt au segment des voitures haut de gamme que celui des autres catégories. Et pour cause, bien qu’elles ne réalisent pas autant de volume que les autres catégories de véhicules, ces grandes berlines qui ont en commun leur longueur supérieure à 5 m (dans la moyenne) sont tout aussi profitables.
Elles génèrent des marges importantes bien sûr, mais surtout, constituent un vecteur, voire un accélérateur d’image pour le logo qu’elles arborent. Et au Maroc, comme sur n’importe quel marché, c’est là un facteur sérieusement pris en compte par les marques en déficit d’image, ou du moins dont la légitimité dans le haut de gamme n’a pas encore été confirmée. Car, s’il y a bien l’existence d’un produit très attrayant et de qualité, les chiffres de vente sont sans merci pour certains. Il faut dire aussi que c’est une question de popularité. Ainsi et dans notre pays, actuellement, seul BMW est à même de rivaliser avec Mercedes en terme de label valorisant.
Le constructeur à l’hélice le dépasse même en termes d’unités vendues à fin juin 2004 (230 contre 208), selon les statistiques communiquées par l’AIVAM (Association des importateurs des véhicules automobiles montés). Plus significatif encore, le nombre de Série 7 vendu sur les six premiers mois de l’année (23 unités) devance celui de la Classe S (21 unités). Fait tout à fait logique pour une berline en fin de carrière, puisque lancée en 1998 (déjà !) et dont le remplacement ne saurait tarder d’ailleurs. Ceci étant, le «gâteau» du haut de gamme se partage entre ces deux marques allemandes suivies de très près par Audi. Celle-ci est même, en forte progression (boostée par la familiale A4) ayant cumulé un total de 108 unités vendues à la fin du premier semestre 2004. Sauf que sur ce volume global, son fleuron, la A8, n’a trouvé que 4 acheteurs. Regrettable, lorsqu’on connaît les atouts de cette super-limousine par rapport à ses rivales, à commencer par sa structure tout en alu et sa sportivité (esthétique et dynamique). Encore plus regrettable, voire pitoyable même, le sort subi par Jaguar dans notre pays.
Passe encore pour 2003, où l’importateur de la marque au félin a pu écouler une douzaine de la grande XJ. Avec seulement une unité écoulée pour cette dernière en 2004, Jaguar semble vraiment passer par la période des vaches maigres. On pourrait en dire autant pour la LS 430 de Lexus , label chic de Toyota, sauf que ce dernier, plus «concentré» sur son propre développement au Maroc, se contente de commercialiser au compte-goutte et sur commande ses prestigieuses voitures badgées d’un grand «L» sur leur carrosserie. Un redéploiement de grande envergure et en grande pompe permettra à cette marque d’avoir le sort qu’elle mérite, comme c’est déjà le cas en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Le reste des marques de luxe présentes au Maroc n’ont pas, à proprement parler, une représentante dans ce giron des berlines prestigieuses, même si leur porte-drapeau s’y rapproche. C’est le cas de Volvo qui, avec la S80, propose un modèle luxueux, assez chic et qui n’est pas si loin des Allemandes précitées. On peut aussi évoquer Chrysler, dont la dernière nouveauté, la 300 C, fait office d’outsider dans ce giron, forte d’une ligne massive, d’un équipement très embourgeoisé et affiché à un tarif défiant toute concurrence : 520.000 DH.
Et justement, côté tarifs, à l’exception de ces deux dernières voitures, les berlines prestigieuses (qui font l’objet de cet article) ont pour point commun de graviter autour du million de dirhams. Une chose reste sûre, qu’il s’agisse de l’Audi A8 (de 1.220.000 à 1.320.000 DH), de la BMW Série 7 (de 800.000 à 2.122.000 DH), de la Jaguar XJ (de 980.000 à 1.500.000 DH), ou de la Lexus LS 430 (1.350.000 DH), toutes ces vaisseau amiraux se valent. C’est juste une question de moyens !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *