Porsche Cayman : L étincelle au rendez-vous

Porsche Cayman : L étincelle au rendez-vous

Après la 911 Carrera et le Boxster, c’était au tour du Cayman de se renouveler. Pour cette 3ème génération, si le coupé sportif a subi plusieurs modifications il n’en a pas moins gardé sa personnalité et sa particularité qui le distinguent au sein de la famille Porsche qui ne cesse de s’élargir.  Plus léger, plus long mais aussi plus bas, le Cayman, 3ème du nom, a fait le plein de «plus» mais ceux qui cherchent les «moins» devront passer leur chemin. La nouvelle génération du coupé sportif vient d’être présentée sur notre marché faisant déjà des étincelles.

Pour l’arrivée de la troisième génération du Porsche Cayman, la C.A.C, importateur exclusif de la marque au Maroc, n’a pas fait les choses à moitié. Policiers mobilisés, voituriers, tapis rouge, photocall, un groupe en live, des invités sur leur 31, tous les ingrédients étaient réunis au nouveau showroom de la marque, provisoirement aménagé à l’étage du Terminal Audi, pour un lancement en grande pompe.

Alors que les invités commençaient à s’impatienter devant une voiture toujours bâchée alors qu’à l’extérieur tous les modèles de la gamme étaient de la fête du Boxster au Cayenne en passant par la Panamera et la 911 bien évidemment qui fête ses 50 ans. Et c’est devant tous les membres de sa famille que le Cayman a fait une entrée des plus remarquées avec étincelles et fumée pour accentuer cet effet et c’est Loic Roix, directeur de Porsche Maroc, qui est arrivé à son volant.

Le public pouvait enfin découvrir les nouvelles lignes du coupé et il ne s’en est pas privé. Affirmant davantage sa personnalité, le Cayman affiche une silhouette agressivement fine. Deux caractères qui s’opposent et s’épousent pour un look des plus harmonieux. Avec ses contours précis, le coupé souligne une apparence élancée grâce un pare-brise plus profilé vers l’avant et une ligne de toit plongeant vers l’arrière. A l’avant, il est identifiable à travers ses entrées d’air s’élargissant vers l’extérieur alors que de profil, il a eu droit à un renforcement dynamique des portières guidant l’air vers les entrées d’air latérales arrière. Un détail qui fait la singularité du Cayman, dans la gamme Porsche et qui a pour but de souligner, tout naturellement, la position centrale du moteur.

Cette 3ème génération n’a négligé aucune partie de la carrosserie offrant ainsi à l’arrière un large hayon plat en aluminium et des angles arrondis. Le hayon se termine directement par un aileron arrière légèrement placé plus en hauteur et selon un angle plus raide que le Boxster. A l’intérieur du Cayman, les fans ne seront pas déboussolés puisque le design s’inspire de la mythique 911. La finition est toujours telle qu’il est difficile de formuler des critiques mais certains pourraient être déstabilisés par la présence d’autant de commandes sur le tableau de bord, puisque la marque prône «une fonction, un bouton».

Si le coupé est un strict 2 places, il offre un espace de chargement de 425 litres à travers ses deux coffres, ce qui n’est pas négligeable pour son segment. Pour son lancement, il est commercialisé dans ses deux variantes Cayman et Cayman S. Le premier est équipé du moteur Boxer 6-cylindres de 2,7 l développant 275 ch et qui, grâce à son allègement atteint les 100 km/h en 5,4 s pour une vitesse maximale de 266 km/h. Pour ce qui est du Cayman S, il est animé par un moteur de 3,4 l qui développe 325 ch pour un exercice de 0 à 100 km/h abattu en 4,7 s et une vitesse de pointe à 283 km/h. Malgré ces performances, les consommations annoncées n’atteignent pas les 9 l/100 km. Sur notre marché, le coupé allemand sera commercialisé à partir de 650.000 DH pour le Cayman et de 810.000 DH pour le Cayman S. Un lancement qui devrait permettre à Porsche de continuer sur sa lancée, affichant des ventes toujours en hausse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *