Pour l’évasion en famille

Pour l’évasion en famille

Le segment des monospaces compacts est en pleine évolution, y compris au Maroc. C’est à partir de ce constat que les responsables de Smeia, l’importateur exclusif des marques BMW, Mini, Rover, Land Rover et Mazda ont décidé d’élargir l’offre de ce dernier label (le japonais), avec un représentant en la matière.
Désormais, Jama Auto, filiale dudit groupe, compte dans la gamme importée de Mazda, le Premacy. Un monovolume de la même espèce que les Renault Scénic et autres Citroën Picasso, bien que son architecture s’apparente quelque peu à un gros break surélevé. En effet, arborant une silhouette plus profilée et moins rondouillarde que les deux monospaces français précités, le Premacy s’étire sur 4,34 m de long, mais s’incline en hauteur avec 1,60 m (soit 8 cm de moins que le Renault). Une silhouette dynamique qui commence par une face avant assez expressive et très proche du reste de la gamme. On y retrouve notamment la calandre trapézoïdale, coiffée d’une barre de chrome, ainsi que des blocs de phares effilés.
La poupe elle s’apparente à celle d’un break et reçoit des feux verticaux à forme quasi conique. L’ensemble ne manque pas d’allure, d’autant plus que les barres de toit, comme les antibrouillards, équipent le véhicule de série.
De profil, on retiendra surtout la présence d’un vitrage généreux, ce qui n’est pas sans offrir assez de luminosité à bord.
Et justement, l’habitacle est bel et bien celui d’un véhicule à vocation familiale. Outre un volume intérieur généreux pour les occupants comme pour leurs bagages (la contenance du coffre varie de 386 à 1848 litres), les attentions et les rangements sont légion.
Tablettes type aviation au dos des sièges avant, portes gobelets (à l’avant et à l’arrière), tiroir sous le siège passager, range-lunettes, vide-poches intégrant porte-bouteille sur les (quatre) contres-porte… le Mazda Premacy se veut, à ce niveau, un hymne à la convivialité. Toujours dans le même registre, l’équipement de base inclut une banquette dont les trois places sont inclinables et fractionnables, histoire de changer la configuration intérieure du véhicule. Une manoeuvre de modularité qui s’opère avec une facilité déconcertante, tout comme le fait de rabaisser le dossier de la place centrale, qui se transforme alors en tablette incorporant deux porte-boissons. La présentation intérieure n’est pas d’une originalité folle, mais la qualité des matériaux et leur assemblage ne font pas défaut.
Côté équipement, Jama Auto a opté pour deux niveaux de finitions : Exclusive et Active. Si la première reflète une dotation assez complète, incluant notamment l’ABS (avec répartiteur EBD), quatre airbags, la climatisation (manuelle), quatre airbags, vitres et rétro électriques…
La seconde, elle, ajoute (moyennant un surcoût de 17.000 Dhs) la régulation automatique de l’air conditionné, un lecteur CD frontal commandé au volant, des jantes en aluminium de 15 pouces et un traitement un tantinet plus chic (volant gainé de cuir, compteurs sur fond blanc et placages façon alu). Cette livrée un peu plus embourgeoisée nous amène à évoquer le chapitre des motorisations, puisqu’elle est l’apanage de la version 2.0 litres DiTD, l’une des deux configurations mécaniques importées. Il s’agit donc d’un Turbodiesel à injection directe, d’une puissance de 100 ch pour un couple de 230 Nm et une consommation moyenne inférieure à 6,5 l/100 km. 100 chevaux, c’est aussi la puissance de la version essence qui fait appel à un 1.8 litre à injection électronique et culasse à 16 soupapes. Son couple est en revanche inférieur à celui du Diesel (152 Nm) et sa consommation moyenne d’environ 8,4 l/100 km. Une curiosité tout de même : seul cette version est disponible avec un contrôle de motricité (TCS).
Les prix ont été étudiés pour s’aligner sur la concurrence dans ce segment. Comptez 190.000 Dhs TTC pour le Premacy 1.8 essence (finition Exclusive) et 228.000 Dhs pour la version 2.0 DiTD (Exclusive aussi), à laquelle il faut ajouter 17.000 Dhs pour le pack d’options groupées de la finition Active.
Enfin, on retiendra que le démarrage commercial de ce modèle s’accompagne d’une offre intéressante de lancement. Une opération baptisée «3 jours pour séduire» et qui correspond à trois journées portes ouvertes (du 18 au 20 février) du réseau marocain et durant lesquelles il sera permis aux acheteurs de profiter d’une réduction de 25.000 Dhs sur toutes la gamme, ainsi que d’intéressantes offres de financement. Quant aux visiteurs, ils pourront tenter leur chance en participant au tirage au sort qui met en jeu justement un Mazda Premacy. Ceci étant, il est clair que ce dernier n’aspire pas à jouer le rôle principal dans sa catégorie. En fait, son importation (un peu tardive) est surtout une étape transitoire en attendant l’arrivée, à l’horizon 2006, du très réussi Mazda 5. Ce dernier, présenté en 2004, dispose de plus d’atouts pour clouer le bec à ses concurrents. Y compris au très en vogue Verso, «breakospace» décliné de la Toyota Corolla. Un beau duel en perspective.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *