Précautions à prendre : Conduite sous la pluie

Précautions à prendre : Conduite sous la pluie

Alors que la Direction de la météorologie nationale a annoncé des pluies continues et des averses jusqu’à vendredi, à moins de rester cloitré chez soi, il y a des précautions à prendre pour ceux qui prennent le volant au quotidien. Tout le monde le sait, pour une conduite sous la pluie plusieurs facteurs entrent en jeu et c’est l’anticipation qui fait la différence (ralentir et freiner plus tôt).
Le premier facteur à prendre en compte est bien évidemment l’adhérence qui se réduit et il faut savoir que des pneus usés à 50% vous font déjà perdre 20% d’adhérence. Au contact d’une chaussée mouillée, la perte d’adhérence s’accroît considérablement et des phénomènes d’aquaplaning peuvent apparaître. A cause du mélange très glissant eau-feuilles, le danger accru sur les zones bordées d’arbres, notamment dans les virages.
Lors des jours de pluies, la visibilité est également réduite puisque  la pluie modifie la perception des distances et des autres véhicules. Pour cela, les essuie-glaces endossent un rôle important de sécurité. Il est souhaitable de les remplacer une fois par an, à l’automne car le caoutchouc des balais a tendance à être fragilisé par l’action du soleil. Les limitations de vitesse sont abaissées en cas d’intempéries (en ville : 50 km/h, hors agglomération : 80 km/h et sur autoroute à 110 km/h quand la visibilité est ≥ à 50 m) , la distance de freinage est allongée et les distances de sécurité doivent être adaptées à la situation. De même, les dépassements sont rendus difficiles par l’eau projetée par les autres véhicules. Les jours des pluies, la mission principale des conducteurs est avant tout d’éviter l’aquaplaning qui est une perte de contrôle du véhicule sur une chaussée recouverte d’eau. Pour cela, il faut réduire sa vitesse encore plus en cas de pluie violente, avoir des pneus en bon état et bien gonflés, méfier-vous des cuvettes en bas des descentes à cause de l’eau qui peut s’y accumuler mais aussi observer les traces laissées par les autres voitures (ou la vôtre, dans le rétroviseur) : plus elles sont étroites, moins l’eau est évacuée de la chaussée.
Alors prudence, si vous devez absolument conduire lors d’averses.!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *