Première usine Renault-Dongfeng en Chine: Le Kadjar à la conquête du Céleste Empire !

Première usine Renault-Dongfeng en Chine: Le Kadjar à la conquête du Céleste Empire !

En Chine, Renault nourrit de grandes ambitions et se donne les moyens de les réaliser. Deux années seulement après la création d’une joint-venture avec Dongfeng, voilà que les deux groupes ouvrent une première usine en Chine pour la production du Renault Kadjar, dernier SUV de Renault.

Pour rappel, le constructeur français avait paraphé, en décembre 2013 avec Dongfeng, une alliance qui porte le nom de Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC). Fondé en 1969, Dongfeng est le numéro 2 du marché chinois. Il se place parmi les dix marques dont la croissance est la plus forte en Chine.

Le site créé entre les deux groupes et localisé à Wuhan, dans la province du Hubei, est une construction greenfield (bâtie sur un terrain nu) édifiée en seulement deux ans. Elle comprend une usine de véhicules, une usine mécanique et un centre de recherche et de développement. L’usine emploie quelque 2.000 personnes. Sa capacité de production initiale est de 150.000 véhicules par an. «Une capacité qui est susceptible d’être doublée dans les années à venir», nous informe Jacques Daniel, président de la DRAC.

Si le choix a été porté sur la production du Kadjar dans cette unité, cela n’est guère anodin. Le segment des SUV représente en effet plus de 30% du marché chinois. Il est celui qui connaît la plus forte croissance (+53 % en 2015). Très friand de SUV, le marché chinois compte près de 5 millions de véhicules de ce type, soit 30% de PDM.

Le Kadjar, véhicule du segment C, devrait être suivi d’un nouveau SUV du segment D, qui sera dévoilé en 2016. Rappelons que le marché chinois compte environ 300 millions de véhicules, avec une projection à 600 millions en 2050.

Le taux d’équipement actuel est de 100 véhicules pour 1.000 habitants. Comprenant environ 125 points de vente répartis sur tout le territoire chinois, Renault propose toute une gamme de véhicules importés, dont le Koleos, le Captur, la Mégane R.S., la Fluence et désormais le C-SUV Kadjar.

Fiche d’identité

DRAC, la joint-venture signée entre Renault et Dongfeng, est unique à plus d’un titre. L’entreprise est la première joint-venture à parité «50/50» du groupe Renault et l’une des rares dans le secteur automobile chinois. Sa gouvernance est également originale, puisqu’elle repose sur un management paritaire. Les 10 principales fonctions de l’usine sont occupées à parts égales entre des dirigeants venant de Renault et de Dongfeng.

Plusieurs employés chinois de DRAC sont issus de Dongfeng Motor Company Limited (DFL – la coentreprise Dongfeng Nissan) ou des entreprises affiliées à Dongfeng Group : au total, plus de 700 personnes. Dongfeng est en effet partenaire de Nissan en Chine depuis 2003 et Renault forme une Alliance avec Nissan depuis 1999.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *