Propriétaires de voitures de luxe: Vous serez taxés en janvier!

Propriétaires de voitures de luxe: Vous serez taxés en janvier!

Préparez vos chéquiers si vous roulez en voiture de luxe et réfléchissez y à deux fois si vous envisagez de posséder un gros bolide ! A partir du 1er janvier prochain, la loi de Finances 2014 vous soulagera davantage de vos deniers si vous possédez un véhicule premium. Objectif avoué des pouvoirs publics : encourager les Marocains à investir dans les véhicules à faible consommation de carburant et ainsi soulager d’une certaine façon l’impact sur la Caisse de compensation. Une donne qui devra, à moyen terme, avoir une incidence sur l’évolution du marché de l’automobile et sur sa segmentation.

 

Impôt «premium»

Seule une partie «infime» du parc automobile marocain sera concernée. Puisqu’en définitif les voitures de luxe ciblées par la loi ne représentent qu’une partie réduite du parc automobile. En effet, seulement 8% des ventes annuelles de voitures seront taxées, puisque, pour être éligible au titre de voiture de luxe, il faudrait que la voiture vendue soit affichée à partir de 400.000 DH. «Il y a fort à parier que cette situation poussera certains concessionnaires à revoir la fourchette des prix qu’ils proposent afin de l’adapter à la taxe et défiscaliser ainsi les véhicules imposables», explique un concessionnaire.

 

Taxe vraiment utile ou cercle pervers ?

Finalement, avec cette nouvelle taxe, est-ce l’Etat qui y perd quelque chose, ou est-ce le propriétaire du véhicule de luxe ? La réponse est que les deux y perdent ! «Ce qu’il faut savoir c’est que le marché s’adaptera et que les gens achèteront moins de véhicules de luxe, entraînant ainsi une chute des recettes de l’Etat à moyen et long termes», explique un importateur automobile. Et d’ajouter: «S’il y a moins de voitures de luxe achetées, cela se répercutera à coup sûr sur la qualité du parc automobile  à l’heure où le Maroc joue son image de marque aussi bien touristique qu’urbaine». De plus, le timing de cette nouvelle taxe ne semble guère approprié selon bon nombre de  concessionnaires. En effet, cette mesure arrive au moment où plusieurs marques ultra premium viennent de s’installer au Maroc, à l’instar de Lamborghini, Ferrari et Maserati. Ce qui freinera à coup sûr l’arrivée d’autres marques de renom potentiellement intéressées par le Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *