PSA : «En route» pour réaliser ses objectifs commerciaux en Europe

PSA : «En route» pour réaliser ses objectifs commerciaux en Europe

Le groupe PSA Peugeot Citroën est «en route» pour réaliser l’objectif d’augmentation de ses ventes en Europe conformément à son plan de redressement. C’est ce qu’a affirmé son président Christian Streiff, qui espère une forte croissance des véhicules utilitaires. «Notre objectif cap 2010 en Europe, c’est 300.000 véhicules de plus entre 2006 et 2010. Nous sommes en route pour ça», a-t-il déclaré, en allusion au plan de redressement du groupe baptisé «Cap 2010». «Le véhicule utilitaire va représenter un quart de cette croissance, c’est-à-dire une proportion supérieure au poids actuel du véhicule utilitaire», a-t-il ajouté, lors de la présentation des nouveaux modèles de fourgonnettes Peugeot Partner et Citroën Berlingo sur le site de production de Vigo (Ouest de l’Espagne).  PSA dispose d’un potentiel de production de 300.000 véhicules par an pour le nouveau Berlingo et le nouveau Partner, qui viennent rajeunir une gamme à succès, avec 3,2 millions de véhicules produits depuis 1996.
Les deux nouveaux modèles, qui seront lancés en mai 2008, disposent d’un volume plus grand de 10% et d’une esthétique plus affinée, qui «se rapproche des berlines», a souligné M. Streiff. Ils seront toujours disponibles en version utilitaire ou familiale. Le groupe a investi 660 millions d’euros dans ce programme, dont 334 millions en recherche-développement. Les anciens modèles continueront à être commercialisés, sous le nom de Berlingo First et Partner Origin, ce qui permettra à PSA de disposer d’une gamme de produits élargie. «Nous ne voulons laisser aucun trou dans notre offre», a argumenté M. Streiff. «Nous voulons avancer très vite et très fort pour renforcer notre leadership européen sur ce segment», a ajouté le président de PSA, qui revendique un part de marché de 18,8% en Europe pour les véhicules utilitaires légers. PSA lance également début 2008 son fourgon Peugeot Bipper/Citroën Nemo, produit en collaboration avec l’italien Fiat. M. Streiff a par ailleurs rappelé que la fabrication de voitures «low cost» (à très bas prix) «n’est pas au coeur de la stratégie» de PSA. «J’ai aujourd’hui confiance dans le processus de redressement du groupe PSA et dans la marche en avant que nous avons démarrée en 2007», a-t-il par ailleurs affirmé. Le plan Cap 2010, lancé au printemps dernier, prévoit de porter les ventes totales du groupe à 4 millions de véhicules en 2010, soit 700.000 véhicules supplémentaires, dont 400.000 à l’international et 300.000 en Europe, et de redresser la rentabilité. Les suppressions d’emplois devraient continuer au-delà du millier annoncé en France pour 2008. Mais cette baisse des effectifs continuera à se faire «sans restructuration», a précisé M. Streiff. «La désignation de Kalouga en Russie comme futur site de production ne constitue pas une menace pour les usines en Europe de l’Ouest, a-t-il souligné, car elle produira seulement pour le marché russe. PSA doit décider au cours du premier semestre s’il investira seul ou avec un partenaire sur ce site», a précisé M. Streiff. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *